Publié le 28 Feb 2012 - 12:51
ALLIANCES AVEC LE PRESIDENT SORTANT AU SECOND TOUR

Ils disent "non !" à Wade

 

 

 

''Nous avons tous travaillé pour combattre Wade'', c'est ce qu'ont dit presque tous les autres candidats qui étaient en lice pour les présidentielles du 26 Février. Si certains sous la bannière du Mouvement du 23 Juin ont contesté la candidature du Président sortant, d'autres ont tous appelé à battre le candidat des FAL 2012.

 

Classé troisième en 2000, et presque sûr d'occuper cette même place en 2012, Moustapha Niasse voit le scénario d'il y a 12 ans se répéter. Ainsi, pour ce probable second tour le candidat de la Coalition Benno Siggil Sénégaal va encore être un faiseur de roi du fait de son rang. Son choix sur l'un ou l'autre sera d'une grande importance. Et pour l'heure, le premier Premier Ministre sous l'ère de l'alternance n'a pas encore fait un choix définitif, mais a annoncé fermement : ''Nous avons pris la décision qu'en aucun cas, nous ne coopérerions avec Wade. '' Dans le camp socialiste, Ousmane Tanor dieng reste lui ferme et campe sur ses positions initiales. ''C'est impossible de soutenir Wade''. Le socialiste avance qu'il continue de penser que la candidature du candidat des FAL 2012 est invalide, et ce serai incohérent de s'allier avec lui.

 

Membre actif du M23, le Docteur Cheikh Tidiane Gadio lui aussi compte poursuivre son combat jusqu'au triomphe de l'idéal citoyen au Sénégal. ''Nous encourageons Macky Sall à élaborer avec les autres candidats du M23 une plate-forme pour un large front citoyen et républicain'', a-t-il dit. Et tout ceci pour enterrer, selon le candidat de la Coalition Gadio Président, le rêve fou d'une dévolution dynastique. Du côté de la Coalition Idy 4 Président, par la voix de son porte parole, les rewmistes comptent ''soutenir le candidat de l'opposition quel que soit son nom''. Les candidats issus du M23 ne sont pas les seuls à travailler pour une défaite de Wade. Les autres également sont dans cette logique. '' Durant toute ma campagne, j'ai appelé à battre Wade'', a dit Oumar Khassimou Dia. Il en est de même pour l'autre candidate Diouma Dieng Diakhaté. Wade devra aller chercher des alliés ailleurs.

Section: 
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement  
UNE MISSION DE L’APR EN TOURNÉE À KOLDA : Les ‘’apéristes’’ préparent le terrain pour les futures échéances électorales