Publié le 3 Apr 2024 - 22:15
DISCOURS A LA NATION  

Institution d'une CENI, inscription automatique sur les listes électorales et concertations

 

Le président Bassirou Diomaye Faye a dévoilé mercredi 03 avril son intention de convoquer des consultations élargies avec la classe politique et la société civile afin d'examiner en profondeur le système politico-institutionnel et judiciaire du pays. Dans son premier discours à la Nation, à la veille du 4 avril, il a souligné que depuis l'indépendance, le système politique et judiciaire du Sénégal a traversé diverses épreuves, certaines plus positives que d'autres.

"Après soixante-quatre ans, le moment semble venu de tirer les enseignements de nos réussites et de nos échecs pour une gouvernance publique plus moderne, plus républicaine et plus respectueuse des droits humains", a-t-il déclaré.

Dans un geste visant à se placer au-dessus des affrontements partisans, le président Faye a annoncé sa démission de son poste de secrétaire général de PASTEF-Les Patriotes. Il a affirmé son intention de convoquer des consultations avec une ampleur sans précédent, impliquant la classe politique et la société civile.

Ces consultations viseront à réformer le système électoral, notamment par le remplacement de la Commission électorale nationale autonome (CENA) par une Commission électorale nationale indépendante (CENI), avec un renforcement de ses moyens et de ses pouvoirs de fonctionnement. D'autres questions cruciales, telles que la rationalisation du nombre de partis politiques et leur financement, ainsi que l'inscription sur le fichier électoral simultanément à la délivrance de la pièce d'identité nationale, seront également abordées.

Le président Faye a également annoncé des mesures visant à restaurer la confiance du peuple dans le système judiciaire. Il prévoit d'organiser des assises réunissant les différents acteurs du secteur juridique, notamment les magistrats, avocats, huissiers, greffiers, ainsi que les professeurs d'université et les citoyens, dans le but d'identifier des solutions aux problèmes persistants de la justice et de restaurer son prestige et son intégrité aux yeux du peuple.

 

Section: 
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement  
UNE MISSION DE L’APR EN TOURNÉE À KOLDA : Les ‘’apéristes’’ préparent le terrain pour les futures échéances électorales