Publié le 15 Jun 2024 - 19:32
SANTÉ PUBLIQUE ET ANIMALE AU SÉNÉGAL

L’ambassadeur des USA lance le programme ‘’One Risk’’

 

Pour promouvoir le commerce "sûr et équitable" des animaux et de leurs produits, l’ambassadeur des USA a lancé le programme ‘’One Risk’’. Au total, onze équipes projet regroupant 56 participants et comprenant des vétérinaires, des médecins, des épidémiologistes… ont été sélectionnées.

 

L’ambassade des États-Unis a procédé au lancement du programme ‘’One Risk’’, une initiative innovante de renforcement des capacités visant à utiliser la modélisation et l’analyse des risques pour améliorer l’initiative ‘’One Health’’, promouvoir le commerce "sûr et équitable" des animaux et de leurs produits, et renforcer la communication régionale en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

"One Health", selon une note, est une approche intégrative visant à optimiser les résultats en matière de santé en reconnaissant les interconnexions entre individus, animaux et environnement. Ce programme est dirigé par EpiX Analytics, avec le financement des services d’inspection sanitaire des animaux et des plantes du ministère américain de l’Agriculture (USDA-APHIS) et le soutien de l’Organisation mondiale de la santé animale (OMSA). Il s’appuie sur les efforts déployés par les États-Unis pour renforcer la santé publique et animale au Sénégal et, plus largement, dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Onze équipes projet, comprenant 56 participants, ont été sélectionnées après un tri rigoureux de plus de 300 candidatures provenant de plus de 20 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Ces équipes comprennent des vétérinaires, des médecins, des épidémiologistes, du personnel de laboratoire, des spécialistes des données et des experts d’ONG, de gouvernements locaux, d’agences d’inspection et d’instituts de recherche représentant la diversité et la multidisciplinarité nécessaires pour relever des défis complexes en matière de santé publique.

Le programme vise à renforcer la capacité de ces professionnels à identifier, évaluer et atténuer les risques sanitaires, en encourageant la collaboration et l’échange de connaissances dans toute la région. Les projets de mentorat sélectionnés dans le cadre du programme sont variés et couvrent des sujets tels que la résistance aux antimicrobiens, l’impact du commerce sur la santé, l’amélioration des systèmes de surveillance et les interventions nécessaires pour faire face aux risques sanitaires.

Parmi les projets spécifiques, figurent l’éradication de la brucellose, la surveillance de la cysticercose, le risque de rage lié au commerce, les foyers de peste des petits ruminants (PPR), l’amélioration de la surveillance de l’anthrax et l’amélioration de la surveillance de la trypanosomose, a informé la même source.

Les participants au programme prendront part à des modules de formation en ligne complets axés sur la modélisation des risques et l’analyse quantitative des données de surveillance disponibles. Au cours des six à huit mois à venir, les participants bénéficieront d’un mentorat pour mener à bien leurs projets.

CHEIKH THIAM

Section: 
MIGRANTS SÉNÉGALAIS AU MAROC
CAISSE DE SÉCURITÉ SOCIALE
ENSEIGNEMENT : L’État rationalise les instances administratives
ALIOUNE NDOYE, MAIRE DE DAKAR PLATEAU : ‘’Si l’État veut qu’on arrête, qu’il nous le notifie de manière officielle’’
KOLDA / DANGER PONT DE HILÈLE : Des boulons volés, le gouverneur lance la traque
ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Le marabout récidiviste a promis de démultiplier les 150 millions d'un mareyeur
ARRESTATION DE MAMADOU BILLO BAH ET D’OUMAR SYLLA EN GUINÉE : L’association Tournons la page Sénégal broie du noir
NOMINATIONS DU NOUVEAU RÉGIME : Quand et qui pour Matam ? 
PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES ARMÉES : Ces défis qui attendent le Sénégal
SAISIES RECORD DE COCAÏNE À KOUMPENTOUM : En 5 mois, la douane a mis la main sur 721 kg de cocaïne  
MOBILITÉ INNOVANTE AU SÉNÉGAL : Des véhicules 100 % électriques arrivent
PASSATION DE SERVICE : La feuille de route du nouveau DG du Cices
Kafountine
RÉFLEXIONS SUR UNE BIENNALE DE L’ART AFRICAIN CONTEMPORAIN REPORTÉE : Le  OFF du Dak’ART 2024 du LebergerdelîledenGor : LA LIBERTÉ DE SE DÉPLACER
EXPLOSION DE BONBONNES DE GAZ 90 % des cas sont dus à la qualité des brûleurs
PROJET EFFORT À THIÈS : La quête de l’emploi décent pour les femmes et les jeunes
DRAME À KAFFRINE : Le policier se serait tiré une balle dans la tête
Accident tragique
Crise au Sahel
POUR ÉVITER LES TRANSITIONS ANTIDÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Wanep implique les jeunes dans la réflexion