Publié le 7 Jun 2024 - 09:08

Achat bibliothèque Senghor

 

La bibliothèque personnelle de l’ancien président de la République Léopold Sédar Senghor (1906-2001), récemment mise à la vente aux enchères en France, a été complètement rachetée par l’Etat du Sénégal, a révélé à l’APS le directeur du Livre et de la Lecture Ibrahima Lo, se félicitant de “volumes variés et de très grande valeur”. L’annonce de la vente aux enchères de la bibliothèque du président-poète Léopold Sédar Senghor avait été faite le 16 février dernier. Le gouvernement du Sénégal, craignant une dispersion de la collection de livres de l’ancien chef de l’État, avait demandé la suspension de cette opération.

L’État sénégalais a ensuite entamé des négociations avec la maison de vente pour acquérir la bibliothèque personnelle du président Senghor qui a passé les dernières années de sa vie à Verson, en France. Suite aux instructions du chef de l’Etat, une mission du ministère de la Culture conduite par le secrétaire d’Etat chargé du Patrimoine et des Industries créatives s’est rendue à Caen, en France. Dans cette ville, elle a rencontré le commissaire-priseur avec lequel elle a conclu le rachat de cette bibliothèque par l’Etat du Sénégal, a rappelé Ibrahima Lo dans un entretien accordé à l’APS. “Cette bibliothèque personnelle du président Senghor, déjà envoyée à l’ambassade du Sénégal à Paris, devrait venir à Dakar incessamment”, a annoncé M. Lo, sans donner des détails sur le montant de la transaction.

...“Elle est composée de trois cartons de livres, soit près de 1 200 unités, avec des volumes variés, mais de très grande valeur. Il s’agit d’ouvrages dédicacés offerts à Senghor, sur lesquels il a personnellement travaillé (…)”, a-t-il précisé. Cette bibliothèque comprend aussi des ouvrages qui n’ont pas été dédicacés, que “le poète-président a acquis lui-même par rapport à l’attention qu’il accordait à certaines problématiques”, a-t-il ajouté. Il a annoncé que “la destination finale de ces ouvrages” devrait être la future bibliothèque nationale. “Cette dernière n’étant pas encore sortie de terre, il y a un certain nombre d’infrastructures appartenant au ministère de la Culture qui peuvent valablement recevoir ces fonds documentaires en attendant qu’ils soient fléchés vers la destination finale”, a indiqué M. Lo. A l’en croire, la construction de cette bibliothèque est placée par les nouvelles autorités parmi les priorités de l’Etat sénégalais, pour en faire “un espace de documentation, de recherche, d’information”.

“La bibliothèque nationale sera aussi un espace mémoriel, qui aura cette mission-là de réorganiser les patrimoines de l’Etat et de les rendre disponibles et accessibles, principalement aux citoyens d’abord et à tous ceux qui, pour une raison ou une autre, peuvent vouloir travailler sur nos collections documentaires”, a encore fait valoir le directeur du Livre et de la Lecture. Ibrahima Lo a aussi rappelé que “c’est la troisième fois qu’une vente aux enchères du patrimoine de Senghor se trouve agitée, la première fois remontant à la vente, en 2021, d’un tableau de l’artiste-peintre français Pierre Soulages, surnommé ‘Le maître du noir’”. Ce tableau, acquis par le poète-président en 1956, avait scellé l’amitié entre Senghor et le peintre français. Il avait été vendu à 1,5 million d’euros, soit 983 millions de francs CFA, selon des médias français. Il y a eu ensuite la vente des bijoux et décorations militaires de l’ancien président, que le Sénégal a acquis pour 244 mille euros, soit environ 160,064 millions de francs CFA, après avoir obtenu la suspension de leur vente aux enchères.

...Pour que cette situation ne se reproduise plus, il propose à l’Etat sénégalais d'”exercer, soit une sorte de préemption pour l’essentiel des biens du président Senghor […] ou plus radicalement convoquer la loi française qui institue la nécessité de retourner à leurs origines les biens culturels spoliés”. “Et si l’on parvient, dans le cadre de négociations entre Etats, à mettre en avant ces dispositifs, je crois que cela aiderait à sécuriser ces patrimoines et dans le temps à les mettre à disposition du Sénégal”, a-t-il dit. Il a rappelé que la délégation qui a séjourné en France s’était également donné pour mission, parallèlement au rachat de la bibliothèque de Senghor, de “s’intéresser à toutes ces identités remarquables qui ont contribué à la création de la Nation sénégalaise”. Il s’agit des “chefs d’Etat et subsidiairement de tous les responsables d’institutions idéalement en vie et dont les archives et la documentation peuvent avoir un intérêt pour notre pays”.

Pour ces personnes ressources, dit-il, “nous avons rencontré le président Abdou Diouf qui […] a exprimé sa disponibilité à mettre à la disposition du Sénégal les documents éventuellement qui lui appartiendraient et qui pourraient avoir un intérêt pour l’histoire de notre pays”. “Nous avons discuté avec une autre personnalité intéressante pour la mission, Gérard Bosio, un collectionneur d’art qui a travaillé dans l’ombre de Senghor pendant une bonne trentaine d’années, pour avoir été son attaché culturel […]”, renseigné le directeur du Livre et de la Lecture. “Ce monsieur, qui fut très proche de Senghor et qui a continué la collaboration avec lui, de son admission à l’Académie française jusqu’à sa mort” a, selon lui, “une remarquable collection d’ouvrages” qui, de son point de vue, “mériterait d’être conservée dans un musée dédié à Senghor”.

Section: 
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle
JOURNÉE MONDIALE DU RÉFUGIÉ : Le calvaire des demandeurs d’asile au Sénégal
VOILA LE NOUVEL ÉVEQUE DU DIOCESE DE ZIGUINCHOR : Mgr Jean-Baptiste Valter Manga
SOUS L’EMPRISE DE SON MARABOUT : Moussa Sadio vole 15 millions de francs CFA à son entreprise  
KOLDA – AFFRONTEMENTS À MÉDINA GOUNASS : Les dessous d’une vieille rivalité
RAPPORT MONDIAL 2024 D’INTERPOL SUR LES CYBERMENACES EN AFRIQUE : Le nouveau cancer du continent
NOUVELLE SAISIE DE DROGUE PAR LA DOUANE À KOLDA : 108,7 kg de cocaïne trouvés dans un pneu de secours
ROUND-UP GEOPOLITIQUE : Trois semaines de tensions intercoréennes
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
VOL DE POULETS : Deux employés de la Sedima écopent d’un mois ferme
SOCIÉTÉ DAKAR DEM DIKK - DÉPART POUR LA TABASKI : Déficit de conducteurs, de bagagistes et rupture de tickets
SANTÉ PUBLIQUE ET ANIMALE AU SÉNÉGAL : L’ambassadeur des USA lance le programme ‘’One Risk’’
SAINT-LOUIS : JOURNÉE MONDIALE DU DONNEUR DE SANG : Les populations invitées à participer davantage au don de sang
LANCEMENT DU PREMIER SATELLITE SÉNÉGALAIS GAINDÉSAT-1A EN JUILLET 2024 : Le Sénégal à la conquête de l’espace
RÉSOLUTION AFFAIRE NDENGLÉR : Sonko reçoit une délégation de villageois