Publié le 9 Jul 2024 - 08:35
CHAVIREMENT PIROGUE LARGE MAURITANIE  

Amadou Ba triste pour ces jeunes ‘’fuyant la misère et les difficultés de leur quotidien’’

 

Candidat malheureux à la dernière Présidentielle, Amadou Ba a déclaré, hier, dans une note, avoir appris avec une immense tristesse et une profonde consternation le drame survenu au large des côtes mauritaniennes. Il s’agit de la mort de  89 personnes qui ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Europe.

‘’Ces hommes, femmes et enfants, en quête d’un avenir meilleur, selon Amadou Ba,  ont tragiquement péri dans les eaux de l’Atlantique. Cette pirogue, partie il y a quelques jours de notre frontière avec la Gambie, transportait 170 passagers, tous animés par le désir d’une vie meilleure, fuyant la misère et les difficultés de leur quotidien. Leur périple tragique, loin d'être un cas isolé, reflète une réalité poignante : le désespoir qui pousse tant de nos concitoyens à risquer leur vie en mer’’.

Dans la même veine, il a ajouté que ‘’les garde-côtes mauritaniens ont repêché les corps de ces 89 migrants. Ils ont également réussi à secourir neuf survivants, dont une fillette de 5 ans. Nous devons à ces sauveteurs toute notre gratitude pour leurs efforts courageux. Ce drame nous rappelle cruellement les dangers de la migration irrégulière et les conditions inhumaines auxquelles sont confrontés ceux qui choisissent cette voie désespérée. Il est de notre devoir de créer des conditions de vie dignes, des opportunités économiques et des structures de soutien qui dissuadent nos jeunes de se lancer dans de telles aventures périlleuses’’, lit-on dans la note.

Amadou Ba espère que ce drame va contribuer à éveiller les consciences des Sénégalais et renforcer leur détermination à bâtir un Sénégal où chacun peut espérer et prospérer. ‘’Restons unis dans la peine et l’action. Ensemble, nous pouvons et devons changer cette sombre réalité’’, a écrit l’ancien Premier ministre du Sénégal.

 

Section: 
MIGRANTS SÉNÉGALAIS AU MAROC
CAISSE DE SÉCURITÉ SOCIALE
ENSEIGNEMENT : L’État rationalise les instances administratives
ALIOUNE NDOYE, MAIRE DE DAKAR PLATEAU : ‘’Si l’État veut qu’on arrête, qu’il nous le notifie de manière officielle’’
KOLDA / DANGER PONT DE HILÈLE : Des boulons volés, le gouverneur lance la traque
ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Le marabout récidiviste a promis de démultiplier les 150 millions d'un mareyeur
ARRESTATION DE MAMADOU BILLO BAH ET D’OUMAR SYLLA EN GUINÉE : L’association Tournons la page Sénégal broie du noir
NOMINATIONS DU NOUVEAU RÉGIME : Quand et qui pour Matam ? 
PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES ARMÉES : Ces défis qui attendent le Sénégal
SAISIES RECORD DE COCAÏNE À KOUMPENTOUM : En 5 mois, la douane a mis la main sur 721 kg de cocaïne  
MOBILITÉ INNOVANTE AU SÉNÉGAL : Des véhicules 100 % électriques arrivent
PASSATION DE SERVICE : La feuille de route du nouveau DG du Cices
Kafountine
RÉFLEXIONS SUR UNE BIENNALE DE L’ART AFRICAIN CONTEMPORAIN REPORTÉE : Le  OFF du Dak’ART 2024 du LebergerdelîledenGor : LA LIBERTÉ DE SE DÉPLACER
EXPLOSION DE BONBONNES DE GAZ 90 % des cas sont dus à la qualité des brûleurs
PROJET EFFORT À THIÈS : La quête de l’emploi décent pour les femmes et les jeunes
DRAME À KAFFRINE : Le policier se serait tiré une balle dans la tête
Accident tragique
Crise au Sahel
POUR ÉVITER LES TRANSITIONS ANTIDÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Wanep implique les jeunes dans la réflexion