Publié le 3 Jun 2024 - 16:22
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE…

Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’

 

Il lance des messages universels. Mam J Ras Soul dénonce les manipulations de masse, le capitalisme, entre autres.  Le reggaeman considère que les théories formulées lors des Cop (Conférence des parties)  sur le réchauffement climatique sont des mensonges. Par ailleurs, il lance un message de paix et d’amour dans cet opus spirituel.

 

‘’J’ai l’impression qu’on vit dans un gros mensonge. Le mensonge prend l'ascenseur et la vérité prend l’escalier’’, déclare le reggaeman Mam J Ras Soul, de son vrai nom Mamadou Diop, lors de la présentation de son quatrième album  ‘’Mensonge’’, à Dakar. Dans cet opus où l’homme est placé au centre, l’artiste venu de Mbour regrette le fait que l’’’on veuille mettre le matériel à la place de l’humain’’.

D’ailleurs, considérant que le temps est le meilleur juge, Mam J Ras Soul pense que la théorie du réchauffement climatique est un complot. ‘’C'est après avoir travaillé avec Enda que j'ai tout compris. On nous parle tout le temps de Cop. C'est un gros mensonge. Les dirigeants du monde sont là pour décider pour la planète. J'ai toujours dit dans les séminaires qu'ils organisent pourquoi tous ces présidents voyagent avec des valises nucléaires’’, a dit le musicien, soulignant que les donneurs de leçons sur le ‘’changement climatique’’ sont les plus grands pollueurs. Un paradoxe qu’il dénonce.

‘’D'où viennent les sachets plastiques ? Il faut savoir que nos mamans, jadis, allaient au marché avec des calebasses. Ce sont des industries qui polluent notre atmosphère. On nous manipule. Ils créent des concepts qu'ils vont intégrer dans le dictionnaire, alors qu'ils mentent. C'est pourquoi j'ai demandé une justice climatique en conseillant de recourir au reboisement’’, a poursuivi Mam J Ras Soul.

D’ailleurs, le  dernier morceau du projet est intitulé ‘’Climate Justice’’. Ce titre alerte sur la dégradation, la pollution et l'érosion côtière qui touchent Nianing, la localité de l’artiste qui sensibilise et informe pour une bonne gestion des déchets.

Pour lui, le reggae est une musique puissante qui lutte pour des valeurs et la dignité humaine. Dans ‘’L'Afrique est riche’’, il interpelle les Africains et les invite à prendre leurs responsabilités, de ne plus accepter la domination, le système colonial. ‘’Que les Africains savent que l'Afrique est la réserve du monde en pétrole, en uranium, en colte, en bauxite, en gaz, en or, en diamant, en bois ! Nous avons toutes les énergies, nous avons toutes les matières premières pour nous développer. Pour bénéficier de nos ressources, il faut éliminer toute mentalité’’, a soutenu Mam J Ras Soul.

Le morceau ‘’The Lie we live’’, en feat avec Manjul, est composé dans le contexte ‘’Jamming mouvement d'actualités, la manipulation des masses, fabrication de l'ignorance, guerres, colères généralisées, diviser pour régner, des tensions, pressions mondiales’’.

L’artiste conscientise la jeunesse sur les dérives de l'Internet et la télévision en chantant "pour avoir la paix intérieur (Peace of mind) il faut utiliser son cœur et son cerveau" dans le morceau "Google sa brain". Quant au titre  "M. Le Président" sorti en octobre 2023, il interpelle les dirigeants africains sur la problématique du  3e mandat.

Reggae, spiritualité  et amour

Par ailleurs, ‘’Bedjene‘’ feat Akhlou Brick est un mélange de rap, de reggae et de dubstep. On y parle de  trahison, un phénomène qui gâte les relations amicales comme amoureuses, selon le reggaeman. Celui-ci dénonce, dans le morceau ‘’Rasta O'kinokhé’’, la discrimination raciale, la ‘’stigmatisation qui commence à gagner le terrain au Sénégal’’.

Luttant pour des valeurs et la dignité humaine, Mam J Ras Soul chante ‘’Come Down Jésus’’, un morceau très roots et spirituel. Il y évoque  la venue du Prophète pour ‘’rétablir une justice équitable entre les gens, les peuples et les Nations’’. Dénonçant la  culture de l'oubli, l’artiste estime que la désacralisation est quelque chose de phénoménale. A l’en croire, tout est en train d'être désacralisé. A cet effet, dans le morceau ‘’Mam’a rÓog’’, chanté en sérère, il y a une grande dimension spirituelle. Il s’agit d’une  musique afro-reggae et douce, empreinte de messages spirituels engagés avec des instruments de musique mélangée de traditionnel très rythmé.

‘’Pendant que son pays est divisé, le monde est face à une situation obscure, loin de voir la lumière. Il n'y a que l'amour et le pardon qui peuvent nous sauver. Tous les prophètes ont demandé pardon à leur peuple’’, a-t-on expliqué par rapport au titre sur le pardon divin. Dans un autre registre, le morceau ‘’Beugeul no stress’’,  l’artiste chante l'amour, une fontaine de jouvence, selon lui.   "Reggae Time’’ est un hymne au reggae. Il défend les valeurs de cette musique dans un pays où il ‘’est critiqué, marginalisé, écarté des plateaux de télévision, les radios et les scènes", d’après lui.

Mam J Ras Soul souhaite organiser un sit-in devant les télévisions sénégalaises, notamment la RTS, pour qu’il y ait des émissions consacrées au reggae. Il entend également en discuter personnellement avec Youssou Ndour et El Hadj Ndiaye.   

BABACAR SY SEYE

Section: 
ALBUM ‘’ZUNDUMU SPIRIT’’ : Fuk N Kuk de retour, neuf ans après
DIAMNIADIO : Une grande ville, mais peu peuplée
BOOSTER LEUR CARRIÈRE : Les artistes visuels sénégalais à l’école de l’entrepreneuriat
RÉÉLUE PCA Sodav : Score  à la Soviétique pour Ngoné Ndour
CRISE À LA RTS : Pape Ale Niang sous la tempête
CONCRÉTISATION DES NOUVEAUX DROITS : Bacary Sarr annonce la mise en œuvre de la copie privée
AG ANNUELLE DE LA SODAV : La limitation des mandats pollue les débats
RAPPORT 2023 DE LA SODAV : 689 638 302 F CFA collectés
TRANSMISSION CULTURELLE – OPPOSITION "MATRIMOINE" : À la source de l'héritage maternel
FORUM DE L’ARTISTE ENTREPRENEUR : Une boussole dans le secteur numérique
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise