Publié le 11 Mar 2024 - 20:07
GALA GAÏNDÉ DES SÉRIES SÉNÉGALAISES

La razzia de Kalista Sy et de son équipe

 

‘’Yaye 2.0’’ est désignée meilleure série de la première édition des trophées Gaïndé, la cérémonie de récompenses des séries sénégalaises. La réalisatrice et scénariste Kalista Sy et son équipe ont également remporté d’autres trophées, lors de cette soirée.  

 

Le Grand Prix de la 1re édition du gala Gaïndé des séries sénégalaises a été décerné à ‘’Yaye 2.0’’, une série réalisée par Kalista Sy. Justifiant son choix lors de la cérémonie, le samedi dernier, le jury présidé par Amina Seck a salué "sa maîtrise du langage cinématographique, la justesse et la clarté de son geste artistique, son audace dans le choix des thèmes, sa qualité technique et la profondeur de sa recherche, ce qui a abouti à une excellente réalisation".

Pour ce Grand Prix, Kalista Sy a ainsi empoché 10 millions F CFA. ‘’Yaye 2.0’’ a également remporté le prix du Meilleur scénario (3 millions F CFA). Cette série traite un sujet délicat, voire taboue de la société sénégalaise.  Elle relate le quotidien des Sénégalais, notamment des femmes, d'après la réalisatrice. ‘’Je mets l’accent sur nos espoirs, particulièrement ceux des femmes. Parce qu’il faut des vécus pour permettre aux gens de se projeter: Quand on a le désir d'avoir un enfant ; quand on a un enfant et qu'il y a des attentes de la société, etc. C’est aussi pour tous ces hommes qui font face à l’infertilité. Donc, ‘’Yaye'’ est notre quotidien", déclare celle qui a écrit et produit la célèbre série "Maitresse d’un homme marié".

Madame Sy est aussi la gagnante du prix Engagement pour les droits de la femme.  

‘’Salma’’, 2e meilleure série  

D'autres trophées (section technique) ont été remportés par Kalista Sy et son équipe : le prix de la Meilleure réalisation, le prix du Meilleur montage (un million de francs CFA), ainsi que le prix de la Meilleure interprétation masculine attribué à l'acteur Roger Saleh.

Une autre série de Kalista Sy a été doublement primée. Il s’agit de "Hair Lover" qui a remporté les prix Meilleur décors et de la Meilleure photo (deux millions). ‘’Beaucoup de bonheur, d'émotions’’, s’est réjouie Kalista Sy. "Ce sont des prix, mais derrière, c’est beaucoup de travail avec une équipe dynamique et surtout un grand public qui nous soutient", a-t-elle ajouté.

Le prix de la deuxième Meilleure série a été remporté par ‘’Salma’’.  La meilleure Révélation masculine de l’année vient également de cette série. Il s’agit de Moustapha Mboup.  Egalement, le prix de la Meilleure interprétation féminine (2 millions) a été octroyé à Aïcha Ba Diallo de la série ‘’Salma’’.

Le prix de la Meilleure musique originale est, par contre, revenu à la série "Cœurs brisés", qui a aussi remporté le prix du Meilleur maquillage.

La série "Vautours" s’est, elle, vu décerner le prix du Meilleur Costume. Concernant le prix Rétrospective (un million), il a été remis à Mamadou Niang.

Par ailleurs, lors de cette première édition des trophées Gaïndé, un hommage a été rendu à feu Jean-Paul Almeida et à feu Mentor Ba, avec un trophée remis à leurs proches.

Il faut souligner que lors cette première édition du gala Gaïndé des séries sénégalaises, tous les prix d’un million ont été doublés par le président Macky Sall. L’annonce a été faite par le ministre de la Culture, des Industries créatives, du patrimoine historique et des loisirs, Aliou Sow, qui a présidé la cérémonie. Le ministre note que le président Sall accorde "une attention particulière" au développement des industries culturelles et créatives. "Il vient de le confirmer à travers les attributions du nouveau ministère. Et il avait pris un certain nombre de dispositions en matière de ressource budgétaire et des mécanismes de financement des initiatives en faveur de l'économie créative. Nous avons constaté, au Sénégal, depuis plusieurs années, que les talents artistiques ont débouché sur une innovation majeure : les séries sénégalaises qui sont devenues à la fois un art diplomatique de persuasion, mais aussi de positionnement du Sénégal", a déclaré Aliou Sow.

BABACAR SY SEYE

Section: 
ALBUM ‘’ZUNDUMU SPIRIT’’ : Fuk N Kuk de retour, neuf ans après
DIAMNIADIO : Une grande ville, mais peu peuplée
BOOSTER LEUR CARRIÈRE : Les artistes visuels sénégalais à l’école de l’entrepreneuriat
RÉÉLUE PCA Sodav : Score  à la Soviétique pour Ngoné Ndour
CRISE À LA RTS : Pape Ale Niang sous la tempête
CONCRÉTISATION DES NOUVEAUX DROITS : Bacary Sarr annonce la mise en œuvre de la copie privée
AG ANNUELLE DE LA SODAV : La limitation des mandats pollue les débats
RAPPORT 2023 DE LA SODAV : 689 638 302 F CFA collectés
TRANSMISSION CULTURELLE – OPPOSITION "MATRIMOINE" : À la source de l'héritage maternel
FORUM DE L’ARTISTE ENTREPRENEUR : Une boussole dans le secteur numérique
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux