Publié le 10 Jun 2024 - 12:33
ÉLIM. MONDIAL-2024 - MAURITANIE / SÉNÉGAL (0-1)  

Lions jouent petit bras

 

C’est sur un score étriqué que le Sénégal a battu la Mauritanie (1-0), ce dimanche à Nouakchott, pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

 

Trois jours après le nul décevant face à la RD Congo à Diamniadio, l’équipe du Sénégal s’est relancée en s’imposant en Mauritanie. Les Lions ont battu les Mourabitounes, ce dimanche, sur le score d’un but à zéro, en match comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Grâce à ce résultat, le Sénégal a repris provisoirement la première place de la poule B, en attendant la rencontre Soudan du Sud (5e, 2 pts) - Soudan (2e, 7 pts) prévue ce mardi.

Pour aller chercher les trois points au stade Cheikha Ould Boïydiya de Nouakchott, le sélectionneur national a reconduit son 3-5-2. Par contre, il y a deux changements dans le onze de départ, avec la titularisation d’Abdou Diallo sur le flanc droit de la défense, à la place de Moussa Niakhaté, et Lamine Camara au milieu de terrain.

Habib Diallo libérateur

Balayée par le Soudan (2-0), jeudi dernier, la Mauritanie ne pouvait pas se permettre de perdre sur sa pelouse une seconde fois d’affilée. Ainsi, les hommes d’Amir Abdou ont pris les choses en main dès le coup de sifflet de l’arbitre marocain. L’équipe du Sénégal a été secouée par les Mourabitounes qui ont pris d’assaut son camp. Pendant quinze bonnes minutes, Pape Ibnou Ba et ses coéquipiers ont donné du fil à retordre à Édouard Mendy et sa défense. L’ancien attaquant de la Linguère a failli trouver la faille en se jetant sur la balle, sur un centre venant du côté droit, mais Mendy a bien suivi l’action et repoussé la balle qui allait droit dans ses buts. Dans la minute qui a suivi, c’est la barre transversale qui a sauvé le portier des Lions sur un coup franc bien exécuté par Koita.

Les Sénégalais ont réussi à garder inviolée leur cage pendant le temps fort mauritanien. Petit à petit, les joueurs de Cissé ont repris l’ascendance sur le jeu. C’est maintenant au tour de la Mauritanie de subir les attaques sénégalaises. Contrairement à Koulibaly et ses partenaires de la défense, Lamine Ba et sa bande n’ont pas eu la même réussite. Les Lions ont été plus efficaces en concrétisant l’une de leurs rares occasions. Avec Pape Matar Sarr à la manœuvre, qui a livré un centre millimétré à Habib Diallo qui a surgi derrière Lamine Ba pour catapulter de la tête la balle au fond des filets (1-0, 27e).

L’attaquant d’Al-Shabab a permis à son équipe de prendre l’avantage à la pause. Mais Cissé a perdu Habib Diarra blessé à la suite d’un tacle très appuyé de Khadim Diaw.

Carence de créativité, Édouard Mendy impérial

Revenu des vestiaires avec cette avance, les Lions peuvent retrouver la pelouse avec plus de sérénité. Ils ont maitrisé la balle et posé le jeu dans la moitié de terrain adverse. Après deux minutes de jeu, Ismaïla Sarr (47e) croyait doubler la mise pour son équipe. Mais son but a été refusé pour hors-jeu.

Les Sénégalais ont maintenu leur domination sans réellement inquiéter la défense mauritanienne, qui a su rester compacte. Les hommes d’Aliou Cissé ont manqué de profondeur dans leurs actions offensives. La sortie de Diarra, qui jouait le rôle de piston droit, a affaibli le flanc droit. Formose Mendy, qui l’a remplacé, n’a pas eu le même apport offensif. Même sur le côté gauche, Ismaïla Sarr n’a pas été aussi décisif. Il faut également relever le manque de créativité dans l’entrejeu en phase offensive, notamment Iliman Ndiaye qui a été assigné à cette tâche. Le joueur de l’Olympique de Marseille a même obtenu une occasion de faire la différence dans les arrêts de jeu. Se retrouvant face au portier, Ndiaye (90e +7) a perdu son duel avec Niasse, qui a repoussé son tir de la main droite. Heureusement, le scénario de la rencontre contre la RDC ne s’est pas reproduit. Grâce à un Édouard Mendy toujours au rendez-vous des grands moments, le Sénégal a évité le pire. Le gardien de but d’Al-Ahli a effectué cinq arrêts décisifs face aux attaquants mauritaniens.

Le Sénégal s’est finalement contenté de ce score étriqué pour reprendre la tête du classement au Soudan, qui aura la possibilité de repasser devant en cas de victoire contre le Soudan du Sud, cet après-midi.

Onze de départ :

Mauritanie : Babacar Niasse - El Abd, Houeibib, Lamine Ba, Khadim Diaw - Guessouma Fofana (Bakari Camara, 79e), Idrissa Thiam (Sidy Amar, 62e), Mahmoud (Pape Ndiaga Yade, 62e), Oumar Ngom (Mouhamed Soueid, 90e +2), Aboubakary Koita - Pape Ibnou Ba (Aboubakar Kamara, 63e). Entraineur : Amir Abdou.


Sénégal : Édouard Mendy - Abdoulaye Seck, Kalidou Koulibaly, Abdou Diallo - Idrissa Gana Guèye, Pape Matar Sarr, Lamine Camara (Lamine Camara, 83e), Habib Diarra (Formose Mendy, 46e), Ismaïla Sarr - Iliman Ndiaye (Abdallah Sima, 90e +9), Habib Diallo (Chérif Ndiaye, 75e). Entraineur : Aliou Cissé.

ALIOU CISSE (COACH DES LIONS)

‘’On n’était pas venu pour jouer du beau football’’

À l’issue de la victoire étriquée sur la Mauritanie (1-0), le sélectionneur national a fait savoir que seule la victoire était importante. Aliou Cissé a dit apprécier l’état d’esprit de ses joueurs qui ont montré de la détermination et de l’engagement.

‘’C’était important de venir gagner ici. On était venu avec l’intime conviction de prendre les trois points et se relancer dans ce mini-championnat. Je félicite les joueurs, le staff et tous les gens qui ont travaillé pour que cette victoire se réalise. On est vraiment très content. Les matchs de fin de saison sont très compliqués. Les joueurs ont joué pratiquement quarante, soixante-huit matchs. Vraiment félicitations aux joueurs pour leur mentalité, leur patriotisme, l’amour qu’ils ont pour ce pays. On est satisfait de cette rencontre.’’

‘’La Mauritanie nous a causé beaucoup de problèmes’’

‘’Le désir de tout entraineur, c’est d’abord gagner. On est venu ici dans un contexte pas facile. On n’était pas venu ici pour jouer du beau football ou avoir du contenu. La seule chose qui était importante pour nous, c’était d’avoir les trois points. Contre la RDC, le contenu était bon, mais on avait fait match nul. Aujourd’hui, je ne dirais pas que le contenu n’était pas bon, mais on avait en face de nous une équipe qui sortait d’une défaite devant son public, qui nous a causé beaucoup de problèmes. C’est une place difficile. J’espère que la détermination, l’envie qu’ils ont mises contre nous, ils les mettront contre toutes les équipes. C’est une très belle équipe de la Mauritanie. J’en profite pour les féliciter, les encourager. C’est un pays qui est en train de se développer. On n’en attendait pas moins. En venant ici, on a été averti.’’

‘’Gana a été exceptionnel’’

‘’Gana a été exceptionnel, extraordinaire. Il a été un bon leader. C’est ce qu’on attend des leaders. Il a accompagné ses jeunes frères au milieu de terrain, que ce soit Lamine Camara ou Pape Matar Sarr. Il a passé son temps à les replacer. Il a vraiment fait un gros match, pas seulement sur le plan footballistique, mais aussi sur le plan mental et surtout sur les attitudes.’’

‘’J’ai vu des hommes sur ce terrain’’

‘’On est à l’extérieur, on a pris moins de risques, d’autant plus qu’on était en avance. J’avais demandé à l’équipe de rester d’abord solide défensivement. On a eu des opportunités, comme des transitions, des contre-attaques. Malheureusement, on a marqué le but sur hors-jeu. Dans l’ensemble, on est satisfait de cette équipe, surtout dans la mentalité de nos joueurs. Au-delà de la qualité footballistique, j’ai vu des hommes sur ce terrain responsables, patriotes, voulant atteindre l’objectif qui est la qualification.’’

‘’On a défendu bec et ongles cette victoire’’

‘’La chaleur, les conditions de la pelouse, la pression de ce match aussi parce qu’on était dos au mur, la qualité de l’adversaire. C’est tous ces facteurs qui ont fait qu’on a souffert. Par moments, la Mauritanie nous a bousculés, mais on a tenu, on a été solidaire. On a défendu bec et ongles cette avance. C’est cette mentalité et cet état d’esprit que j’ai aimés aujourd’hui.’’

‘’On est des Lions, on se battra jusqu’à la mort’’

‘’Beaucoup de gens nous attendaient sur ce match. C’était un match à pression. Il fallait qu’on soit au rendez-vous à partir du moment où on n’a pas gagné (contre la RDC, NDLR). Si on veut se qualifier à la Coupe du monde, on ne peut pas enchainer deux défaites de suite. C’est les éliminatoires de la Coupe du monde, toutes ces équipes ont envie d’y aller. Gagner aujourd’hui, c’était important. Je suis satisfait parce qu’on a montré qu’on est fort mentalement. Pour ceux qui doutaient de notre mental, on a montré que malgré les contreperformances, rien ne peut nous déstabiliser. Notre détermination est là et on veut aller au bout. On aura des hauts et des bas, mais on est des lions. On se battra jusqu’à la mort.’’

KALIDOU KOULIBALY

‘’On a été solide’’

‘’On voulait absolument gagner et on a montré de bonnes choses. On a marqué un très beau but et puis on a su rester solide derrière, grâce à notre grand gardien et à nos défenseurs. On a fait un pressing depuis le début du match et ça a payé. Contre le Congo, on a fait un gros match, mais on s’est fait rattraper en fin de match. Aujourd’hui, on a été solide et on a fait un vrai match de football africain.’’

ÉDOUARD MENDY

‘’Il faut juste garder le rythme’’

‘’Tout n’est pas à jeter après le match contre la RDC, demi-finaliste de la Can et qui s’est d’ailleurs imposée aujourd’hui (1-0 contre le Soudan, NDLR). On a fait notre match. On est dans un mini-championnat et il ne faut pas croire que si on perd ou qu’on fait match nul, c’est terminé. On continue à engranger des points et on n’a pas encore perdu. Avec cette victoire, on est à 8 pts après 4 matchs. Cela veut dire qu’on tourne à deux points par match. Il faut juste garder le rythme. Notre poule est homogène et vous voyez que le Soudan est à sept points. C’est à nous de continuer à jouer avec nos valeurs et avec notre plan de jeu. Peu importe ce qui se dit en dehors, on reste concentré. On veut encore amener le Sénégal en Coupe du monde et on est sur le chemin.’’

IDRISSA GANA GUEYE

‘’On aurait aimé marquer plus de buts’’

‘’Le match du Congo est oublié, mais ce n’était pas un match du rachat. Toute l’équipe a fait une grosse performance et c’était important de terminer de la plus belle des manières avant d’aller en vacances. On aurait aimé avoir plus de maîtrise et marquer plus de buts. Mais on est content pour la victoire.’’

LOUIS GEORGES DIATTA

Section: 
AJAX : Bertrand Traoré va faire son retour
ÉQUIPE DE FRANCE : Plusieurs joueurs pensent à la retraite internationale !
LIGUE DES CHAMPIONS ET COUPE CAF : Le Stade d’Abidjan et East End Lions FC, adversaires du TFC et du Jaraaf
AFFAIRE GUEDIAWAYE FOOTBALL CLUB (GFC) : Ibou Dieng solde ses comptes avec Lat Diop
NFOS MERCATO : Lamine Camara ciblé par le Barça
COPA AMERICA : Terrible échec pour le Brésil !
FRANCE : Binationalité, le foot français sur ses deux pieds ?
EURO 2024 : QUARTS-FRANCE-PORTUGAL : Quelles solutions pour remplacer Rabiot face au Portugal ?
CHAMPIONNAT D’AFRIQUE JUNIOR DE KUNG-FU WUSHU Un test pour le Sénégal en perspective des JOJ-2026
CYCLISME - TOUR DE FRANCE : Girmay, le 1er Africain noir à remporter une étape
ENSEIGNEMENTS DU COMBAT AMA BALDE-GRIS BORDEAUX : Un goût d'inachevé, mais des perspectives en vue
DU FC NANTES AU BEAUMONT SA (DIVISION RÉGIONALE) Santy Ngom, une carrière en chute libre
EURO 2024 : L’Espagne ne fait qu’une bouchée de la Géorgie et rejoint l’Allemagne
LUTTE - DERBY PIKINE-ÉCURIE FASS : Ama Baldé vainqueur de Gris Bordeaux par décision arbitrale
MERCATO DES LIONS : Lyon casse sa tirelire pour Moussa Niakhaté
BRESIL :La pression est sur Vinicius Junior
LUTTE : AMA BALDÉ VS GRIS BORDEAUX : En quête de rédemption
ATHLETISME : Louis François Mendy crie son ras le bol
EURO 2024 La Slovénie résiste à l’Angleterre et s’offre un huitième historique
ATHLETISME - 110 M HAIES Louis François Mendy sacré champion d’Afrique