Publié le 10 Jul 2024 - 16:36
AFFAIRE DIDIER BADJI ET FULBERT SAMBOU

L'audition d’Ismaïla Madior Fall exigée

 

Les ressortissants des îles Bliss Kassa (Haère, Hitou, Niomoune, Diogué, Backassouk) établis à Dakar, ont tenu un point de presse, ce mardi, afin d'exiger la lumière sur la disparition de Didier Badji et Fulbert Sambou.

 

"En mémoire de nos frères disparus, tous unis dans l'espoir d'être édifiés sur leur tragique disparition". Ce message, inscrit sur les t-shirts blancs, annonce bien la couleur de la rencontre. Les ressortissants des îles Bliss Kassa ne veulent qu'une seule chose : la lumière sur la disparition de Didier Badji et la mort de Fulbert Sambou.

"Depuis plus d'un an maintenant, jour pour jour, nous endurons une souffrance. Le silence des autorités étatiques et militaires, notamment, est blessant. En d'autres termes, ni la présidence ni la Dirpa encore moins la gendarmerie ne se prononcent sur la mort de feu Fulbert Sambou et la disparition de Didier Badji", déclare Alain Diédhiou, secrétaire aux relations avec les organisations des Droits de l’homme et les associations de masses du Comité de gestion de crise des ressortissants des îles de la Casamance.

Il invite le nouveau régime à la diligence. "En dehors de l'action du procureur qui avait ouvert une information judiciaire à l'époque, c'est le désert total dans cette affaire. Depuis lors, ça tire en longueur. Il est grand temps que la lumière jaillisse. Les Sénégalais, les familles des victimes doivent savoir ce qui s'est vraiment produit ce jour-là. Nous osons espérer que les nouveaux dirigeants vont sérieusement prendre en main cette question, car les familles ont besoin de faire leur deuil. L'épouse de Didier Badji, il faut le dire, a trépassé de chagrin. Mais les enfants laissés par ces deux serviteurs de l'État ont besoin de connaître la vérité".

Loi d'amnistie

Poursuivant sa déclaration, le porte-parole bat en brèche toute position qui voudrait que cette affaire soit prise en compte par la dernière "loi d'amnistie". Par rapport à celle-ci, l'avocat et membre d’Amnesty International Sénégal, Amadou Diallo, va encore plus loin en parlant même de l'ouverture d'un procès.

"Aujourd'hui, à travers l'intervention d’Alain Diédhiou, on se rend compte de la souffrance des familles des victimes. Il faut un procès pour découvrir la vérité. L'opinion veut savoir ce qui est réellement arrivé à ces deux concitoyens sénégalais. Nous osons espérer, avec ce nouveau régime, que la justice fera le nécessaire".

Selon Me Diallo, il est plus que jamais pertinent d'entendre Ismaïla Madior Fall, dans la mesure où, lors de ses récentes sorties, il s'est attardé sur le sujet. "Récemment, l'ancien garde des Sceaux, ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall a parlé de cette affaire, quand il évoquait la loi d'amnistie. D'abord, à notre niveau, il est inconcevable que Fulbert Sambou et Didier Badji soient concernés par cette amnésie", a clarifié Me Diallo.

"Dans un second temps, poursuit-il, nous sommes de ceux qui pensent que le ministre des Affaires étrangères d'alors doit être entendu par le procureur. Il est clair qu'il en sait quelque chose. Il doit cette faveur au peuple sénégalais d'une manière générale. Car, encore une fois, nous ne le dirons jamais assez, nous devons savoir ce qui s'est réellement passé".

Pour rappel, les deux militaires avaient disparu avant que Fulbert Sambou soit retrouvé mort sur la corniche-Est de Dakar, vers le Cap Manuel. Didier Badji, lui, est toujours introuvable.

Mamadou Diop

Section: 
ALIOUNE NDOYE, MAIRE DE DAKAR PLATEAU : ‘’Si l’État veut qu’on arrête, qu’il nous le notifie de manière officielle’’
KOLDA / DANGER PONT DE HILÈLE : Des boulons volés, le gouverneur lance la traque
ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Le marabout récidiviste a promis de démultiplier les 150 millions d'un mareyeur
ARRESTATION DE MAMADOU BILLO BAH ET D’OUMAR SYLLA EN GUINÉE : L’association Tournons la page Sénégal broie du noir
NOMINATIONS DU NOUVEAU RÉGIME : Quand et qui pour Matam ? 
PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES ARMÉES : Ces défis qui attendent le Sénégal
SAISIES RECORD DE COCAÏNE À KOUMPENTOUM : En 5 mois, la douane a mis la main sur 721 kg de cocaïne  
MOBILITÉ INNOVANTE AU SÉNÉGAL : Des véhicules 100 % électriques arrivent
PASSATION DE SERVICE : La feuille de route du nouveau DG du Cices
Kafountine
RÉFLEXIONS SUR UNE BIENNALE DE L’ART AFRICAIN CONTEMPORAIN REPORTÉE : Le  OFF du Dak’ART 2024 du LebergerdelîledenGor : LA LIBERTÉ DE SE DÉPLACER
EXPLOSION DE BONBONNES DE GAZ 90 % des cas sont dus à la qualité des brûleurs
PROJET EFFORT À THIÈS : La quête de l’emploi décent pour les femmes et les jeunes
DRAME À KAFFRINE : Le policier se serait tiré une balle dans la tête
Accident tragique
Crise au Sahel
POUR ÉVITER LES TRANSITIONS ANTIDÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Wanep implique les jeunes dans la réflexion
DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE AVANT LE 15 JUILLET 2024 : Les présidents des groupes parlementaires engagent le contre-la-montre  
VIH/SIDA : Cette maladie fait-elle encore peur ?
OFFRE OU CESSION D'ECSTASY ‘’VOLET’’ : Serigne Dieng et Matar Ndiaye condamnés à des peines fermes  de prison