Publié le 7 Jun 2024 - 18:07
COOPERATION SENEGAL-MAURITANIE

500 nouvelles licences de pêche aux pêcheurs sénégalais

 

Au terme d’une visite de travail de deux jours en République Islamique de Mauritanie, la Ministre des Pêches, des Infrastructures Maritimes et Portuaires, Dr Fatou Diouf, est rentrée de Nouakchott ce jeudi 6 mai 2024 avec 500 licences de pêche additionnelles. Fruit du Protocole d’accord de coopération dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture signé avec son homologue mauritanien Moktar Alhousseyni Lam, l’accord traduit l’exemplarité des relations de coopération et de fraternité entre le Sénégal et la Mauritanie.

 

Le Protocole d’accord de coopération dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture signée entre les deux parties symbolise « le renforcement de la coopération bilatérale pour un développement commun », souligne un communiqué. Selon Dr Fatou Diouf, « en permettant à nos pêcheurs de travailler dans les eaux mauritaniennes, nous ne faisons pas seulement avancer l’économie de notre secteur de la pêche, mais nous renforçons également les liens fraternels qui unissent le Sénégal et la Mauritanie ».

En outre, cet accord qui est « un modèle de gestion transfrontalière des ressources halieutiques partagées, joue un rôle de régulateur économique et social ». Egalement, il vise à « approvisionner nos marchés respectifs nationaux à travers l’obligation de débarquement ». En conséquence de quoi, la ministre a invité les pêcheurs sénégalais à « respecter scrupuleusement les lois et règlements de la Mauritanie pour une pêche responsable pour une durabilité de la ressource au bénéfice de tous ».

A sa suite, le Ministre Mauritanien des Pêches et de l’Economie Maritime a exhorté les acteurs mauritaniens et sénégalais à « faire preuve de responsabilité en respectant scrupuleusement les dispositions du Protocole qui augure d’un avenir prometteur des relations entre les deux pays dans le domaine de la pêche ». Enfin, Dr Fatou Diouf et son homologue Moktar Alhousseyni Lam se sont engagés « à renforcer et à diversifier la coopération dans des domaines comme la recherche halieutique, le suivi, contrôle et surveillance des pêches, l’aquaculture, la pêche continentale, la formation et la transformation des produits de la pêche », conclut la source.

Pour rappel, son prédécesseur, le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Papa Sagna Mbaye, en visite à Saint Louis ce mardi 9 janvier 2024, avait procédé à la remise 500 nouvelles licences de pêche. Un acte hautement salué par les pêcheurs de la langue de Barbarie (Guet Ndar-Santhiaba-Goxu Mbathie) qui vont pouvoir pêcher en toute sécurité 50 mille tonnes de poissons dans les eaux mauritaniennes. Ces autorisations de pêche que viennent de nous accorder la Mauritanie, équivalant à 50 mille tonnes de poissons, répondent à une demande pressante des acteurs de la pêche à Saint-Louis et concernent une partie des pirogues à filets tournants en vue de ravitailler le marché sénégalais.

Malamine CISSE

Section: 
MATAM - MAINTIEN DES FILLES A L’ECOLE : L’AMFE accueille un projet de 448 millions de francs CFA
FMI - DEUXIÈME REVUE DU PROGRAMME ÉCONOMIQUE ET FINANCIER : Le Sénégal aura accès à près de 230 milliards F CFA
MESURES CONTRE LA CHERTÉ DE LA VIE DU NOUVEAU GOUVERNEMENT : Les contraintes financières face au respect de la  demande sociale  
PROJET D’AMÉLIORATION DE LA GOUVERNANCE DU SOUS-SECTEUR DE L’ASSAINISSEMENT : Le gouvernement met 900 millions sur la table
DIRECTION DU GROUPE PANAFRICAIN STARGATE CORPO : Notre compatriote Cheikh Mbacké Sène nommé
ADEPME
TRANSFORMATION DE L’AGRICULTURE AFRICAINE : La CEDEAO anticipe sur l’agenda post-Malabo
ALLÈGEMENT DU COÛT DE LA VIE : Les premières mesures jugées ‘’plus urgentes’’
BAISSE DES PRIX DE DENRÉES ANNONCÉE PAR L’ÉTAT : Les Thiessois attendent de voir
APUREMENT DETTE DUE AUX PRESTATAIRES DE SOINS DU CSU : L’État paye 3,7 milliards F CFA aux EPS et DRS
PREMIER BARIL DE PÉTROLE - CONTRÔLE, COÛTS DE LA PRODUCTION… : Les demandes de Legs Africa
RAPPORT BM - CROISSANCE ÉCONOMIQUE : Le Sénégal se projette à 7, 4 % en 2024-2026
PETROGAZ, ALLÈGEMENT DU COÛT DE LA VE, POUVOIR D’ACHAT… : Les annonces du gouvernement
PÉTROLE ET GAZ : Le rêve de grandeur
BAISSE DES PRIX : Les mesures connues ce jeudi
INVESTISSEMENTS CHINOIS AU SÉNÉGAL : Plus de 660 milliards F CFA injectés en 10 ans  
NATIONALISATION, RACHAT DE CRÉANCES, TENSIONS DE TRÉSORERIE : 120 milliards dans le vent 
FIRST OIL : Fini le pétrole dans 20-30 ans, si…
Khuwaylid Capital
EXPLOITATION DES PHOSPHATES AU SÉNÉGAL : Les ICS, chronique d’un désastre permanent