Publié le 14 Apr 2012 - 10:09
CONTRIBUTION

Wade est parti, vive Wade !!

 

Depuis le 25 mars 2012, il ne se passe pas un jour sans que le petit monde des ''intellectuels'' sénégalais ne tire à boulets vert-jaune–rouge sur les 12 ans du président, dénonçant à qui mieux-mieux ses faits d’armes, ses méfaits, ses turpitudes et j’en passe. C’est de bonne guerre. ''LE ROI EST MORT VIVE LE ROI'' dit-on.

 

Comme des ''voix plus autorisées que la mienne'' et surtout ''plus porteuses'' ont dit et continueront à dire tous les travers de la magistrature de Wade, moi, je préfère me focaliser sur ses ''bienfaits''. Car ''à quelque chose malheur est bon'' et sous ce rapport, les 12 ans de Wade ont produit ''de bonnes choses'' et au risque de paraître nostalgique ou fou c’est selon, je dis Merci à Wade, Mille Fois Merci.

 

En effet, par la grâce de ses frasques, Maître Wade a permis aux Sénégalais excédés de retrouver leur ''Fit'' et leur ''Jom'' perdus depuis Mai 1968. On n’a plus peur du gendarme et on ose crier notre ras-le-bol en protestant et énergiquement s’il le faut. Donc, Merci pour nous avoir révélé à nous-mêmes. Merci d’avoir permis l’éclosion du mouvement citoyen, la naissance du M23 et l’éclosion du mouvement ''Y’en a marre''.

 

Merci pour nous avoir démontré à foison, en jonglant avec eux sur l’air des milliards de CfaA et de fausses allégeances bien calculées, que nos soi-disant marabouts sont pour la plupart d’entre eux de véritables ''mares à boue'' cupides, sybarites, jouisseurs et très versatiles. Vous les avez tous multipliés par Zéro. Merci pour nous avoir permis de vivre la valse des saltimbanques du ventre et du bas-ventre, avec le théâtre de la transhumance qui a fini de nous édifier sur la véritable nature de nos ''politichiens'' que vous avez fait tourner comme des girouettes au gré de vos objectifs.

 

Oui Merci Wade, de nous avoir fait ''découvrir'' avec ravissement, la foultitude ''d’experts'' de ''politologues'', ''d’analystes'', ''de sociologues'', de ''journalistes'', etc ... qui s’en sont donné à cœur joie, polluant jusqu’à la nausée l’espace médiatique par leurs logorrhées insipides sur tout et rien. Juste pour se faire voir. Par là, vous avez permis à beaucoup d’entre eux d’avoir du ''travail'' car sans vous et vos frasques supposées ou réelles, ils n’auraient rien à dire. Avec votre départ, certains seront de vrais ''chômeurs intellectuels'' car vous étiez LE SUJET inépuisable par excellence qui a même inspiré plein ''d’écrivassiers''. Ils vous doivent un GRAND MERCI.

 

Merci de nous avoir fait découvrir la fatuité des parvenus et l’arrogance des nouveaux riches avec ces ''va-nu-pieds'' comme dirait Maître Tall Sall que vous avez transformés, par la grâce de vos décrets, en ''personnes publiques''. Beaucoup d’entre eux ont eu leur premier job, porté leur premier costume, noué leur première cravate, conduit leur première voiture, pris leur premier avion, couché dans leur premier palace, côtoyé le Grand monde grâce et par vous. Ils vous doivent une fière chandelle et un GRAND MERCI.

 

MERCI d’avoir fait de nous les Sénégalais, de ''vrais experts de la gestion de la pénurie'' avec les crises récurrentes de l’électricité qui nous ont fait redécouvrir le charme désuet de la bougie et du gaz, qui nous ont réconciliés avec le goût âcre du bon charbon de bois.

 

Avec vous Maître, on a su et vu que n’importe qui pouvait être Ministre, DG ou Ambassadeur. Pas besoin d’études longues et fastidieuses, ni de compétences avérées, il suffit juste d’un Décret de vous. Waw Goor !!! ''A toutes les échelles où on peut mesurer le génie de l’Homme'' pour dévaliser Lamartine et au vu de tout cela et de bien d’autres ''exploits'' que vous avez réalisés, qui peut douter que vous êtes un Génie (quand bien même malfaisant), Maître ?

 

Aussi, nous nous inclinons béatement devant votre omniscience, vous ''l’Homme le Plus diplômé de Dakar au Cap'' et vous disons Merci pour Tout et… Bon repos.

 

Guimba KONATÉ

DAKAR

 

Section: 
Ousmane Sonko Mbeubeuss est-elle urgence du PROJET ?
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »
Haute autorité de la justice
le régime  de l’APR dans une phase d’ENTROPIE
UNITÉ, CRITIQUE, UNITÉ EN NOTRE SEIN POUR CONSOLIDER ET PARACHEVER LA VICTOIRE DU POUVOIR SOUVERAINISTE AU SENEGAL
Contribution ouverte aux Assises de la justice sénégalaise
LE FINANCEMENT DE L’AGRICULTURE : UN MAILLON IMPORTANT POUR ATTEINDRE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET CONTRIBUER A LA CREATION D’EMPLOI A TRAVERS L’ENTREPRENARIAT
LA JUSTICE AU SENEGAL : Réformer ou refonder ?
L’Etat et la révolution citoyenne
L’EXORDE & LE BATACLAN… : Saint-Louis : Sur des airs amers
Réformes intentionnelles et assises de la Justice : Monsieur le Président, gardons-nous de perdre du temps
L’UNION AFRICAINE A SOIXANTE ANS