Publié le 11 Jul 2012 - 20:36
COM' DE MACKY-EL HADJ KASSÉ

‘’Il y a une nécessité de créer plus de cohérence...’’

 

Quelles est exactement la stratégie de communication du président de la République ?

Les relations avec les médias ne doit pas être forcément dépendante d’un agenda périodique. On ne dit pas qu’à telle période, on va faire une conférence de presse ou une interview. Tout dépend de la demande et du besoin de communiquer. Vous me donner l’occasion de revenir sur le concept de Ziguinchor qui a suscité quelques malentendus regrettables. Ce qui s’est passé, c’est nous qui avions le choix entre une conférence de presse ou faire une interview avec un groupe de presse. Compte tenu de l’agenda serré du président de la République, on a annulé la conférence de presse. Ensuite, nous avons pensé que le président de la République devait s’adresser à la nation sur des questions de fond comme la Casamance et la demande sociale. J’ai appelé le président du CEDPS (Collectif éditeurs et diffuseurs de presse du Sénégal) pour lui demander de nous réunir des journalistes d’organes représentatifs. Il devait y avoir la presse écrite, la presse en ligne, la radio, la télévision, et une radio internationale. Après concertation, ils ont retenu six (6) journalistes qui, ne représentaient pas leur organe, mais la presse de manière générale. Pour assurer l’équité de l’accès à l’information, on a demandé à la RTS de mettre sous embargo l’enregistrement jusqu’au jour de diffusion de tous les organes.

 

Pourquoi n’avez-vous pas communiqué à l’époque sur cette affaire ?

Quand il y a nervosité et incompréhension, il n’est pas approprié de communiquer. Je ne polémiquerai jamais avec des confrères. J’ai dit au confrère que la prochaine fois, aucun organe ne sera lésé. On peut critiquer la procédure, mais cela n’a rein à voir avec l’accès à l’information. Désormais, le principe sera respecté y compris pour les voyages.

 

Au-delà cette affaire, n’y a-t-il pas lieu d’harmoniser la communication du gouvernement ?

Il y a un dispositif qui est en train d’être mis en place sans précipitation. Il y a trois niveaux. Le premier, c’est à la Présidence, le président de la République a un porte-parole pour préciser ou re-préciser une information sur instruction du chef de l’État. Le deuxième, c’est mon niveau, mon rôle est de conseiller le président. Enfin, au niveau du gouvernement, il y a Serigne Mbaye Thiam qui exprime la position du gouvernement. Évidemment, il y a une nécessité d’organiser un atelier pour créer plus de cohérence dans la chaîne de communication publique.

 

 

DAOUDA GBAYA

 

 

Section: 
INTERVIEW AVEC LE DIRECTEUR GÉNÉRAL D’AKILEE : Amadou Ly règle ses comptes avec l’ex-DG de la Senelec Pape Demba Bitèye
GRAND-PLACE AVEC PAPE SAMBA MBOUP : Confessions intimes
EN VÉRITÉ - COLONEL ABDOUL AZIZ NDAW ‘’Pourquoi l’élection va se dérouler normalement’’
KHALIFA ABABACAR SALL : “Si je voulais me rapprocher du pouvoir, je l’aurais fait depuis longtemps”
DOUDOU SARR NIANG, DG BUREAU D'INFORMATION GOUVERNEMENTALE (BIG) : “Contester Amadou Ba, c’est délégitimer Macky Sall”
ISMAËL SACKO, OPPOSANT MALIEN : “Entre la mort et la survie, nous avons choisi la survie”
SANOUSSI DIAKITÉ (PROFESSEUR-INVENTEUR, LEADER POLITIQUE) : “Ils ont créé une incitation à une multitude de candidats à la candidature”
PAPA MAHAWA DIOUF (PORTE-PAROLE BBY) ''Nous avons une coalition très forte constituée de leaders politiques aguerris''
ITW - ÉLIMANE HABY KANE, PRESIDENT LEGS AFRICA : ‘’Il y a des risques de connivence, de collision, de concubinage malsain entre les organisations de la société civile et les partis politiques’’
DR AMATH NIANG, PRÉSIDENT DE L’ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS : “Il suffit d’une volonté politique pour éradiquer définitivement le trafic de faux médicaments”
ENTRETIEN AVEC PAPA MAHAWA DIOUF, PORTE-PAROLE BENNO BOKK YAAKAAR : ‘’C’est un abus dangereux de parler de prisonniers politiques au Sénégal’’
NAFISSATOU DIALLO (SECRÉTAIRE NATIONALE À LA COMMUNICATION DU PDS) : “Des gens avaient contacté Karim Wade pour qu’il voie Amadou Ba... ”
BABACAR MBENGUE (DÉPUTE-MAIRE) : “Cette 14e législature sera une Assemblée de rupture’’
PAPA MAHAWA DIOUF (DG DE L’ASPT ET PORTE-PAROLE DE BBY) : “Le Sénégal est crédible”
AMINATA LY NDIAYE (MAGISTRATE-ÉCRIVAINE) : “Ce que je regrette...”
ITW MAMADOU AMADOU LY, ANCIEN CONSEILLER D’ABDOU DIOUF : ‘’Un président de la République ne peut pas s’occuper de tout au quotidien ; il lui faut des relais’’
PRIX FRANCOPHONE, CIGASS, COVID, VACCINATION, PALUDISME : Le professeur Daouda Ndiaye déparasite
GONCOURT 2021 AVEC ‘’LA PLUS SECRETE MEMOIRE DES HOMMES’’ : Mohamed Mbougar Sarr à livre ouvert
KHADY DJIBRIL NDIAYE, PILOTE DE LIGNE : ‘’Rien n’est impossible !’’
PR. SOULEYMANE BACHIR DIAGNE ET MODE PROSPECTIVE : ‘’La vraie urgence, c’est la jeunesse…’’