Publié le 18 Sep 2013 - 13:40
HUMEUR

 Les citernes de Mimi

Sitôt nommée Pm, voilà que Mimi laisse ses hommes sevrer des Dakarois d’eau, cette source vitale, pendant plus de quatre jours. A cause d’un tuyau, d’une panne à Keur Massar ! Incroyable ! Intenable ! Insupportable ! Les qualificatifs n’ont pas manqué chez des esprits qui ont failli être en ébullition. Des robinets à sec, pendant plusieurs jours… La coupe est pleine.

Quand des citadins s’attendaient à voir les autorités compétentes retrousser les manches et décliner des mesures d’urgence, Mimi, la femme aux Milles Miracles, a eu l’«intelligence» d’offrir aux «besogneux» des citernes d’eau, cinq jours après. Elle peut être sûre de se retrouver avec une haie de personnes aussi enthousiastes devant cette façon particulière de prendre en charge la demande sociale.

Seulement avec cette pénurie d’eau qui n’a que trop duré, la Société des eaux a apporté une touche de venin au «chagrin» des Dakarois, déjà anéantis par un quotidien de privations, mais elle peut se permettre de prendre son temps. Le Sénégal est un peuple béni, l’Etat ferme les robinets, le ciel ouvre ses vannes, on se sert à gogo et puis le tour est joué ! Les autorités n’ont que faire du culte de l’efficacité, de la rigueur, du travail bien fait. D’ailleurs, les prières des Saints hommes accompagneront toujours ce peuple d’élus.

C’est le cours normal des choses dans notre pays. Par la «volonté de Dieu» un tuyau a éclaté, par la «volonté de Dieu» la situation reviendra à la normale. On n’aura pas besoin de protester. Sûr qu’on apercevra toujours le bout du tunnel, on est un peuple d’endurants, non ?

Le hic, c'est que derrière cette image d’un peuple passif, le Sénégalais a su montrer dans le passé qu’il sait être foudroyant. Et là Sunu gal risque de mener ses dirigeants tout droit vers un naufrage… Même la pluie, avec sa fraîcheur, annonce souvent des lueurs fraîches d’une défaite. Heureusement que Mimi et son équipe sont dynamiques et qu’ils vont redresser la barque, afin qu’une telle situation ne se reproduise plus…

 

 

Section: 
PORTRAIT MAIMOUNA NDOUR FAYE (PATRONNE DE PRESSE) Amazone et self-made woman
ANTA BABACAR NGOM : Haute voltige !
AMADOU BA : Le prix de la patience et de l’endurance
AMINATA TOURÉ : La bagarreuse
MOUHAMADOU MAKHTAR CISSÉ : Réformateur, travailleur et post-moderne
“Moi, Ibrahima Sène”
BILLET D’HUMEUR PAR GASTON COLY : Le point de non-retour !
COMMUNIQUÉ DU COSCE SUR LE DÉROULEMENT À MI PARCOURS DU SCRUTIN DU 31 JUILLET 2022
FEMME À LA UNE – BIGUE BOB, RÉDACTRICE EN CHEF D’’’ENQUÊTE’’ Femme choc !
DOCTEUR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE : La femme aux défis
FATOU JAGNE SENGHORE (ARTICLE 19) : Gardienne de la liberté d’expression
PAPA AMADOU SARR (EX DG DER/FJ) : Un as de la levée de fonds
ALIOUNE BADARA CISSE, 60 ANS, MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE : Un ‘’rebelle’’ dans la jungle APR
PR MARY TEUW NIANE : ‘’Je tends, sans distinction, la main à tous les acteurs de la vie politique...‘’
OUMAR GUEYE, MINISTRE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Le géomètre politique
GRAND’PLACE AVEC ALIOUNE TINE, FONDATEUR D’AFRIKAJOM : ‘’Le dialogue a échoué’’
MARIE JOSEPHINE DIALLO, SECRETAIRE GENERALE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE : L’expérience silencieuse
ME ABDOULAYE WADE : Péripéties d’un politicien intemporel
YOUSSOU NDIAYE, ANCIEN MAGISTRAT ET ANCIEN INTERNATIONAL DE FOOTBALL : Plus ‘’Juste’’, plus ‘’Vrai’’, plus ‘’Sport’’
GRAND’PLACE AVEC THIERNO ALASSANE SALL : ‘’Je suis contre Macky Sall’’