Publié le 13 Jun 2024 - 11:03
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ

‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal

 

Du 20 juin au 30 décembre 2024 une caravane pour la diffusion du film ‘’Le mouton de Sada’’ de Bounama Lopy sera lancée à travers les 14 régions du Sénégal.

 

Le la sera donné ce jour dans la capitale sénégalaise. Le centre culturel régional Blaise Senghor de Dakar va recevoir la première projection du MobiCINE-Tour consacré à la révélation cinématographique de 2023, ‘’Le mouton de Sada’’. La place du Souvenir africain prendra le relais demain. Une pause sera observée jusqu’après la fête de Tabaski. MobiCINE posera ensuite ses unités mobiles à Kaolack.

Ainsi, après la ‘’fête du mouton’’, les férus de cinéma auront droit à leur “ndeweneul” cinématographique. Le cadeau en question met en avant un mouton, symbole de cette fête musulmane. Il y raconte la fabuleuse histoire d’amitié qui lie le bélier à un petit garçon, Sada.

En outre, pour faire découvrir cette œuvre aux élèves, en particulier, et aux autres cinéphiles d'une manière générale, il est prévu des diffusions scolaires et grand public dans les 14 régions du Sénégal. "MobiCINE intervient dans la diffusion itinérante depuis novembre 2011. Nous sommes engagés sur le projet de diffusion du film ‘Le mouton de Sada’. Ce sera une première dans la distribution qui sera faite de bout en bout ici. L'idée est de faire en sorte que le film soit vu partout au Sénégal. Nous avons déjà commencé l'exploitation en 2023 dans les salles de cinéma ici à Dakar, en décembre où le film a fait bonne figure”, commente le directeur général d’EGS, Ousseynou Thiam.  “Nous avons six mois de tournée qui nous attendent. Nous comptons faire 10 jours dans chaque région visitée. Durant cette période, nous allons mobiliser cinq unités de diffusion de films qui feront 50 localités en une décade. Nous comptons ainsi organiser 2 800 projections. Pour l'accessibilité et la billetterie, nous prévoyons de vendre les tickets à 100 F, 200 F et 1 000 F. Cette approche nous permettra de toucher 320 000 spectateurs”, a ajouté Ousseynou Thiam qui pilote le MobiCINE.

Après Kaolack, le MobiCINE-Tour sera à Fatick le 5 juillet, à Kaffrine le 19 juillet, à Diourbel le 2 août,  à Matam le 16 août, à Saint-Louis le 30 août, à  Louga le 13 septembre, à Thiès le 27 septembre, à Mbour le 11 octobre, à Ziguinchor le 25 octobre, à Sédhiou le 8 novembre, à Kolda le 22 novembre, à Tambacounda le 6 décembre et enfin à Kédougou le 20 décembre.

Le lancement officiel de MobiCINE-Tour s’est tenu à la place du Souvenir africain, vendredi dernier. C’est à cette occasion d’ailleurs qu’a été annoncé le dernier prix remporté par le film en vedette dans cette tournée.

En effet, l'acteur principal a remporté le prix Bastaoui du meilleur rôle masculin à la dernière édition du Festival international du cinéma africain de Khouribga au Maroc.

Ce long métrage de Pape Bouname Lopy mérite bien cet honneur. “’Le mouton de Sada’ transporte le spectateur dans les traditions sénégalaises abordant des thèmes tels que la célébration de la Tabaski et l'affection particulière qu'un enfant, Sada, porte à son mouton. L'histoire prend une tournure inattendue lorsque Sada fugue avec son cher compagnon ovin, plongeant ses parents dans l'inquiétude”.

Toujours par rapport au résumé, la fugue de leur fils unique a créé le désarroi, poussant “le père à prendre l'initiative de se rendre à la radio, tandis que la mère se tourne vers un marabout, illustrant ainsi la profonde connexion spirituelle et traditionnelle au sein de la société sénégalaise”. Le document nous apprend que le lien entre Sada et son ami prendra le dessus. Les parents du jeune garçon, plus que jamais empathique, finiront par céder aux caprices de leur fils, mais pas sans grandes conséquences. “En tant que fils unique, Sada a le pouvoir de faire plier ses parents à ses caprices. La situation se complique lorsque le père, dans une tentative de préserver l'amitié de Sada avec le mouton, décide d'acheter un autre animal. Cependant, la hausse des prix rend difficile le projet, les empêchant finalement de célébrer la Tabaski”.

En résumé, cette narration captivante du mouton de Sada offre un regard perspicace sur la vie sénégalaise, entremêlant tradition, famille et les défis économiques contemporains. Chaque région aura sa part, comme le décline le planning

BABACAR SY SEYE

Section: 
DIAMNIADIO : Une grande ville, mais peu peuplée
BOOSTER LEUR CARRIÈRE : Les artistes visuels sénégalais à l’école de l’entrepreneuriat
RÉÉLUE PCA Sodav : Score  à la Soviétique pour Ngoné Ndour
CRISE À LA RTS : Pape Ale Niang sous la tempête
CONCRÉTISATION DES NOUVEAUX DROITS : Bacary Sarr annonce la mise en œuvre de la copie privée
AG ANNUELLE DE LA SODAV : La limitation des mandats pollue les débats
RAPPORT 2023 DE LA SODAV : 689 638 302 F CFA collectés
TRANSMISSION CULTURELLE – OPPOSITION "MATRIMOINE" : À la source de l'héritage maternel
FORUM DE L’ARTISTE ENTREPRENEUR : Une boussole dans le secteur numérique
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives