Publié le 27 Apr 2024 - 17:39
LITTERATURE - MATAM

La région fin prête pour la 2e édition du SILIMA

 

Du 02 au 04 mai prochain, la 11e région du Sénégal va accueillir le Salon International du Livre de Matam (SILIMA). Pour cet événement littéraire d’envergure de cette année, un parterre d’écrivains du Sénégal et de l’étranger est attendu pour échanger autour du thème « lire pour s’entendre, écrire pour se connaître ».

Il aura fallu attendre 63 ans après l’indépendance du Sénégal pour voir la région de Matam accueillir sur son territoire un évènement littéraire d’envergure réunissant des écrivains du Sénégal et de l’étranger. C’est en 2023 que le Salon International du Livre de Matam a été initié pour corriger cette anomalie pour le terroir qui a vu naître l’une des plus belles plumes du Sénégal, à savoir Cheikh Hamidou Kane, auteur du chef-d’œuvre L’aventure ambiguë.

« Située à plus de 700 km de Dakar, Matam est une région, à vocation littéraire, qui a toujours souffert de son éloignement. Cette distance s’est avérée être un grand obstacle pour les ressortissants de cette région dont est originaire l’une des plus belles plumes du Sénégal, en l’occurrence Cheikh Hamidou Kane auteur du chef-d’œuvre L’aventure ambiguë. Les rares écrivains qui y vivent n’ont quasiment jamais l’occasion de se frotter à ce qui se fait de mieux dans le monde, de prendre part à des évènements littéraires d’envergure », souligne le commissaire général du SILIMA, Abdou Rahmane Diène.

Pour l’initiateur de ce salon, la volonté de remettre la région de Matam sur la carte littéraire du Sénégal était un défi à relever, malgré l’immensité du chantier. « Les amoureux du livre des zones périphériques sont ainsi toujours aux abonnés absents. Soit ils ne sont pas informés, soit les conditions proposées ne sont pas réunies pour qu’ils y participent. C’est fort de ce constat que le Salon International du Livre de Matam (SILIMA) a été initié pour d’abord placer la région sur l’échiquier littéraire du Sénégal, mais aussi permettre aux écrivains locaux de pouvoir côtoyer les sommités du monde du livre », fait-il savoir.

Pour cette édition, le thème retenu est « lire pour se connaître et écrire pour s’entendre ». Une thématique qui survient dans un contexte où la lecture est en train de battre de l’aile chez les élèves, notamment. Ainsi, face à la montée de l’individualisme et du rejet de l’autre, les écrivains qui animeront seront invités « à démontrer que la lecture et l’écriture constituent de puissants moyens pour construire des ponts entre les uns et les autres. La lecture qui précède l’écriture est une ouverture, un dialogue avec les esprits et les sensibilités de l’univers, tandis que l’écriture favorise la compréhension, la tolérance et l’acceptation de la différence entre les communautés ».

Pour prononcer la leçon inaugurale, l’équipe du SILIMA a porté son choix sur Dr Ndongo Mbaye, un éminent poète et professeur à la retraite des universités en France.

Le Tchad, pays invité d’honneur

La semaine prochaine, du 02 au 04 mai, Matam sera le point de convergence des écrivains et des amoureux des lettres. Le Tchad sera le pays invité d’honneur de cette 2e édition du SILIMA. La délégation tchadienne sera conduite par l’écrivaine Adama Ramou, auteure du livre Le ciel des illusions. Pour le commissaire général du salon, auteur du roman LES ABUS DU DESTIN, cet honneur fait au pays de feu Idriss Deby Itno est « un moyen de raffermir les excellents rapports de fraternité entre les deux pays ».

Ces invités étrangers seront aux côtés d’autres écrivains sénégalais parmi lesquels on peut citer Ousmane Mbaye Niokoly, auteur de Au banc des accusés, de Djinda Dème auteure de plusieurs œuvres en langue locale, de Ndondy Hamady Ba, auteur de Une rencontre inattendue et Mamadou Doro Ba auteur de Mariage éclair, entre autres.

Le prix SILIMA 2024

L’édition de cette année aura la particularité de décerner le grand Prix SILIMA 2024 qui consacrera la meilleure production romanesque de l’année précédente. Une initiative qui a été vivement saluée par la grande famille littéraire. Modou Sarr, critique littéraire, estime qu’un tel prix va booster l’esprit de compétition des écrivains. « Ce Prix SILIMA est une aubaine pour les écrivains du Sénégal et de la sous-région. Il permettra aux écrivains de placer le curseur encore plus haut, de se montrer plus exigeants avec eux-mêmes. Et tout cela donnera pour résultats des productions de grande qualité au grand bonheur des lecteurs puristes ».

Ces activités qui vont s’étaler sur une période de trois jours seront placées sous le parrainage de Dickel Nguebane, un haut cadre de la Radio télévision sénégalaise. Au-delà de ses 25 années d’expériences dans la boîte nationale, le parrain est le responsable politique du Pastef dans la commune de Matam. Une double casquette qui explique assez éloquemment le choix porté sur sa personne pour le SILIMA 2024.

Djibril BA

Section: 
ALBUM ‘’ZUNDUMU SPIRIT’’ : Fuk N Kuk de retour, neuf ans après
DIAMNIADIO : Une grande ville, mais peu peuplée
BOOSTER LEUR CARRIÈRE : Les artistes visuels sénégalais à l’école de l’entrepreneuriat
RÉÉLUE PCA Sodav : Score  à la Soviétique pour Ngoné Ndour
CRISE À LA RTS : Pape Ale Niang sous la tempête
CONCRÉTISATION DES NOUVEAUX DROITS : Bacary Sarr annonce la mise en œuvre de la copie privée
AG ANNUELLE DE LA SODAV : La limitation des mandats pollue les débats
RAPPORT 2023 DE LA SODAV : 689 638 302 F CFA collectés
TRANSMISSION CULTURELLE – OPPOSITION "MATRIMOINE" : À la source de l'héritage maternel
FORUM DE L’ARTISTE ENTREPRENEUR : Une boussole dans le secteur numérique
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux