Publié le 3 Aug 2012 - 14:15
LUTTE - ENTRETIEN AVEC EUMEU SÈNE

'' Je ne vais pas payer et je ne lutterai jamais pour Luc''

 

 

Eumeu Sène, le leader de l'écurie Ty Shinger est très remonté contre le promoteur Luc Nicolai. Après le verdict des juges au tribunal, Eumeu révèle qu'il va faire appel et annonce sur le ton le plus sérieux du monde qu'il ne luttera jamais pour Luc Nicolaï.

 

Le verdict du procès vous opposant à Luc Nicolaï vient de tomber (voir page 3), le tribunal vous somme de lui payer 22 millions. Quelle est votre réaction ?

(Outré) Vingt-deux millions pour une chose que je n'ai pas faite. Un chèque que je n'ai jamais encaissé. C'est impossible. Je vais faire un appel d'ici demain (vendredi), j'en ai déjà discuté avec mon avocat et nous sommes en train de mettre en place une stratégie pour que le juge revienne sur sa décision.

 

Si le juge persiste et signe, vous allez devoir payer 22 millions à Luc Nicolai. Est-il possible que vous trouviez un terrain d'entente en luttant pour Luc Nicolai la saison prochaine ?

Je ne lutterai plus jamais pour le compte de Luc Nicolai, de toute ma vie, je suis catégorique et la décision est irrévocable. Parce qu'il connaît la vérité sur ses 20 millions, et il a laissé faire. Un jour, on était ensemble lui Atta, le commissaire et moi. Le commissaire a demandé à Atta où se trouvaient les 20 millions, il a montré une valise qu'il détenait par devers lui, pour dire que les 20 millions étaient là-dedans. Luc aurait dû prendre ses 20 millions et me laisser tranquille. Il a voulu se venger peut-être parce que je ne voulais pas lutter pour lui. Il m'a épuisé avec ce feuilleton judiciaire, c'est Atta qui l'a escroqué, c'est lui qu'il devait poursuivre, pas moi. Je ne lutterai plus pour lui et je ne lui paierai pas 22 millions, parce que je ne les lui dois pas.

 

On vous a vus vous embrasser le jour du combat Modou Lô/ Gris Bordeaux, On pensait donc que les choses s'étaient arrangées entre vous ?

Ce jour-là je suis venu au stade parce que Gaston Mbengue et une autorité du pays que je ne vais pas nommer m'ont demandé de venir pour surtout honorer Khar Mbaye Madiaga. Quand il m'appelait, j'étais sur le terrain en train de jouer au basket avec mes copains. J'ai pris ma voiture et je suis venu au stade. Même avec cette accolade, il n'y a aucun rapprochement entre nous.

 

Vous ne vous êtes jamais parlé au téléphone depuis cette histoire ?

Jamais de la vie, je ne veux même plus l'entendre au téléphone.

 

C’est Gaston Mbengue qui organise vos combats actuellement, et s’il abandonne la lutte ?

Vous oubliez qu'il y a des promoteurs comme Aziz Ndiaye et d'autres. Même s'il (Luc) était le seul promoteur sur cette terre, je ne lutterais plus jamais pour lui, j'abandonnerais la lutte alors, tout simplement.

 

Où en êtes-vous actuellement avec les entraînements en cette période de ramadan ?

Avec le mois de ramadan, j'y vais mollo. J'ai même perdu du poids. Je ne fais qu'une séance par jour, parfois je peux même la sauter si j'ai trop faim (rires)

 

On vous a trouvé en train de jouer au basket avec vos amis, est-ce un sport que vous aimez ?

Le basket, c'est une seconde passion pour moi après la lutte. C'est une discipline que j'aime beaucoup et c'est une manière pour moi de me relaxer avec mes amis.

 

‘’Je suis en pourparlers avec Yaya Jameh pour lutter en Gambie’’

 

Vous êtes semble-t-il le lutteur le plus recherché par les promoteurs actuellement, qu'est-ce qui l'explique selon vous ?

C'est Dieu qui l'a voulu ainsi. C'est moi que tout le monde recherche parce que je suis d'actualité (rires). Pour être plus sérieux, cela ne me fait rien que je sois le plus recherché par les promoteurs, le ‘’Eumeu Sène’’ d'hier et celui d'aujourd'hui sont les mêmes, pour rien au monde je ne changerai.

 

Êtes-vous en discussion avec des promoteurs pour de prochains combats ?

Oui, je suis en pourparlers ; il y a Yahya Jameh, le président de la Gambie qui veut mon combat, et nous sommes dans les phases de discussions.

 

Pensez-vous pouvoir lutter pour Yahya Jameh ?

Bien sûr, qu'est-ce qui m'en empêcherait ?

Cela me ferait plaisir.

 

Parce que vous devez un contrat à Gaston Mbengue ?

Gaston est un père et un ami pour moi, si je lui parle il m'écoutera, cela ne peut pas constituer un barrage. S'il ne s'agit que de cela il n'y aura pas de problème. Comme je vous l'ai dit, je serais très honoré de lutter en Gambie, pour Yaya Jameh.

 

 

PAPE FAYE, CHARGÉ DE COM DE LUC NICOLAI

''Satisfait, avec beaucoup de regrets''

''Nous remercions le Bon Dieu pour ce verdict, qui nous confirme dans nos droits. Nous sommes très satisfaits de ce résultat. Toutefois, nous avons un sentiment de regret parce que nous n'avions pas souhaité que cette affaire aboutisse au tribunal. Si Eumeu Sène avait fait table rase de tout et accepté de lutter pour Luc, pour le montant qui lui a été proposé, nous n'en serions pas là. Mais il a préféré aller au tribunal pour démontrer qu'il avait raison. Il ne peut pas affirmer qu'il ne luttera plus pour Luc Nicolai, c'est tout simplement impossible. Comme le proposaient certains, il peut, au lieu de verser les 22 millions cash, lutter pour Luc la saison prochaine et tout sera réglé''.

 

 

KHADY FAYE

 

 

Section: 
INTERVIEW AVEC LE DIRECTEUR GÉNÉRAL D’AKILEE : Amadou Ly règle ses comptes avec l’ex-DG de la Senelec Pape Demba Bitèye
GRAND-PLACE AVEC PAPE SAMBA MBOUP : Confessions intimes
EN VÉRITÉ - COLONEL ABDOUL AZIZ NDAW ‘’Pourquoi l’élection va se dérouler normalement’’
KHALIFA ABABACAR SALL : “Si je voulais me rapprocher du pouvoir, je l’aurais fait depuis longtemps”
DOUDOU SARR NIANG, DG BUREAU D'INFORMATION GOUVERNEMENTALE (BIG) : “Contester Amadou Ba, c’est délégitimer Macky Sall”
ISMAËL SACKO, OPPOSANT MALIEN : “Entre la mort et la survie, nous avons choisi la survie”
SANOUSSI DIAKITÉ (PROFESSEUR-INVENTEUR, LEADER POLITIQUE) : “Ils ont créé une incitation à une multitude de candidats à la candidature”
PAPA MAHAWA DIOUF (PORTE-PAROLE BBY) ''Nous avons une coalition très forte constituée de leaders politiques aguerris''
ITW - ÉLIMANE HABY KANE, PRESIDENT LEGS AFRICA : ‘’Il y a des risques de connivence, de collision, de concubinage malsain entre les organisations de la société civile et les partis politiques’’
DR AMATH NIANG, PRÉSIDENT DE L’ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS : “Il suffit d’une volonté politique pour éradiquer définitivement le trafic de faux médicaments”
ENTRETIEN AVEC PAPA MAHAWA DIOUF, PORTE-PAROLE BENNO BOKK YAAKAAR : ‘’C’est un abus dangereux de parler de prisonniers politiques au Sénégal’’
NAFISSATOU DIALLO (SECRÉTAIRE NATIONALE À LA COMMUNICATION DU PDS) : “Des gens avaient contacté Karim Wade pour qu’il voie Amadou Ba... ”
BABACAR MBENGUE (DÉPUTE-MAIRE) : “Cette 14e législature sera une Assemblée de rupture’’
PAPA MAHAWA DIOUF (DG DE L’ASPT ET PORTE-PAROLE DE BBY) : “Le Sénégal est crédible”
AMINATA LY NDIAYE (MAGISTRATE-ÉCRIVAINE) : “Ce que je regrette...”
ITW MAMADOU AMADOU LY, ANCIEN CONSEILLER D’ABDOU DIOUF : ‘’Un président de la République ne peut pas s’occuper de tout au quotidien ; il lui faut des relais’’
PRIX FRANCOPHONE, CIGASS, COVID, VACCINATION, PALUDISME : Le professeur Daouda Ndiaye déparasite
GONCOURT 2021 AVEC ‘’LA PLUS SECRETE MEMOIRE DES HOMMES’’ : Mohamed Mbougar Sarr à livre ouvert
KHADY DJIBRIL NDIAYE, PILOTE DE LIGNE : ‘’Rien n’est impossible !’’
PR. SOULEYMANE BACHIR DIAGNE ET MODE PROSPECTIVE : ‘’La vraie urgence, c’est la jeunesse…’’