Publié le 16 Jun 2024 - 03:41
VOL DE POULETS

Deux employés de la Sedima écopent d’un mois ferme

 

Deux employés de la Sedima ont écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans, dont un mois ferme. Ils sont reconnus coupables du délit de vol à l’occasion du service.

 

Pour avoir volé des poulets, Assane Ndao et Serigne Saliou Mbacké Sall se sont retrouvés dans le pétrin. Non seulement ils ont perdu leur emploi, mais ils sont aussi privés de leur liberté. Employés à la Sedima, leur salaire ne leur suffisait pas, pour boucler les fins du mois. De ce fait, chaque soir, loin des indiscrétions, ils subtilisaient des poulets qu’ils revendaient sur le marché. Ce, après avoir abattu les bêtes sur place.

Grâce à ces larcins qui duraient depuis 2021, ils se faisaient une coquette somme qui leur permettait de facilement s’en sortir.

Mais toute chose ayant une fin, leurs activités délictuelles ont été éventées, grâce à un piège tendu par leur supérieur. Ce jour-là, les deux acolytes avaient abattu et vendu 47 poulets. Arrêtés et traduits en justice pour vol à l’occasion du service, ils ont tous les deux reconnu partiellement les faits.

Journalier depuis 2021, Assane Ndao a soutenu qu’ils n’ont subtilisé que 35 poulets. Il a avoué qu’ils se sont partagé le pactole, après avoir écoulé la marchandise. À l’en croire, ils ont attendu entre 18 h et 19 h pour commettre leur forfait. Il a également souligné qu’ils en étaient à leur premier coup d’essai.

Interrogé sur sa rémunération, il a renseigné qu’il perçoit journalièrement la somme de 3 000 F CFA. Son coprévenu Serigne Saliou Mbacké Sall, qui a un CDI, a corroboré ses dires.

Mais il ressort de la procédure que l’entreprise évalue ses pertes à plus de 2 000 poulets.

Hier, lors du procès, le parquet a requis six mois, dont trois mois d’emprisonnement ferme contre les prévenus. L’avocat de la défense a sollicité la clémence du tribunal, dans la mesure où, dit-il, ils ont déjà été sanctionnés, car étant licenciés.

Finalement, ils ont écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans, dont un mois ferme.

MAGUETTE NDAO

Section: 
MIGRANTS SÉNÉGALAIS AU MAROC
CAISSE DE SÉCURITÉ SOCIALE
ENSEIGNEMENT : L’État rationalise les instances administratives
ALIOUNE NDOYE, MAIRE DE DAKAR PLATEAU : ‘’Si l’État veut qu’on arrête, qu’il nous le notifie de manière officielle’’
KOLDA / DANGER PONT DE HILÈLE : Des boulons volés, le gouverneur lance la traque
ESCROQUERIE ET CHARLATANISME : Le marabout récidiviste a promis de démultiplier les 150 millions d'un mareyeur
ARRESTATION DE MAMADOU BILLO BAH ET D’OUMAR SYLLA EN GUINÉE : L’association Tournons la page Sénégal broie du noir
NOMINATIONS DU NOUVEAU RÉGIME : Quand et qui pour Matam ? 
PLACE DES FEMMES DANS LES FORCES ARMÉES : Ces défis qui attendent le Sénégal
SAISIES RECORD DE COCAÏNE À KOUMPENTOUM : En 5 mois, la douane a mis la main sur 721 kg de cocaïne  
MOBILITÉ INNOVANTE AU SÉNÉGAL : Des véhicules 100 % électriques arrivent
PASSATION DE SERVICE : La feuille de route du nouveau DG du Cices
Kafountine
RÉFLEXIONS SUR UNE BIENNALE DE L’ART AFRICAIN CONTEMPORAIN REPORTÉE : Le  OFF du Dak’ART 2024 du LebergerdelîledenGor : LA LIBERTÉ DE SE DÉPLACER
EXPLOSION DE BONBONNES DE GAZ 90 % des cas sont dus à la qualité des brûleurs
PROJET EFFORT À THIÈS : La quête de l’emploi décent pour les femmes et les jeunes
DRAME À KAFFRINE : Le policier se serait tiré une balle dans la tête
Accident tragique
Crise au Sahel
POUR ÉVITER LES TRANSITIONS ANTIDÉMOCRATIQUES EN AFRIQUE : Wanep implique les jeunes dans la réflexion