Publié le 9 Jun 2024 - 23:21
« PROJET » PASTEFIEN

« A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé

 

Le « Projet » de rupture systémique pour un Sénégal juste et prospère, nouvelle matrice et référentiel unique des politiques de développement socio-économique, sera opérationnel à partir du mois de septembre 2024, a annoncé ce dimanche le Secrétaire général par intérim du Parti des « Patriotes africains du Sénégal pour l’Éthique, le Travail et la Fraternité » (Pastef/Les Patriotes).

Selon l’honorable député Mohamed Ayib Daffé, « c’est à partir du mois de septembre 2024 que le projet sera opérationnalisé et mis dans le canevas de la loi d’orientation relative au système national de planification pour en faire le référentiel de la politique économique et sociale du Sénégal. A l’en croire, « le gouvernement y travaille pour pouvoir le soumettre au président de la République ».

Toutefois, « un plan d’action gouvernemental est déjà mis en œuvre », a-t-il estimé. Aussi, les immenses attentes et défis en perspectives commandent une refondation morale globale du Sénégal pour un changement véritable et profond de transformation systémique à même d’offrir un espoir renouvelé pour l'avenir du pays.Par ailleurs, au bicéphalisme il s’est inscrit en faux contre la dualité supposée au sommet de l’Etat agité par certains. Selon lui, « les relations du tandem Bassirou Diomaye Diakhar Faye-Ousmane Sonko sont excellentes et visibles à travers la conduite des affaires publiques avec des résultats palpables. En outre, apprécier la gouvernance du nouveau régime sous l’angle d’une visibilité plus accrue supposée du Premier ministre sur le chef de l’Etat est une vue de l’esprit qui n’engage que leurs auteurs. Par conséquent, le Premier ministre ne porte nullement ombrage au président de la république. 

« La visibilité agitée dépend de là où est jeté le regard. C’est un débat fantaisiste, du café de commerce, qui n’est pas conforme à la réalité. Les relations sont excellentes et cela peut être constaté à travers la conduite de la politique de la Nation et les résultats sont tangibles », a-t-il déclaré hier sur la Rfm. Pour Ayib Daffé, « le Président en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la Constitution et en train de faire son travail qui consiste à définir la politique de la Nation, la nomination aux emplois civils et militaires, la signature des décrets dont certains sont contresignés par le Premier ministre qui est en train de jouer son rôle de chef de gouvernement ». Sous ce rapport, « le président de la république a récemment ouvert les travaux du dialogue national portant « modernisation et réformes de la justice ».

En outre, il est en train de dérouler son agenda diplomatique avec « les récents voyages qu’il a effectués à l’étranger auprès de ses homologues de la sous-région », a-t-il poursuivi. Interpellé sur la requête du Collectif des victimes du régime Macky Sall qui a demandé un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de la république du Sénégal, l’honorable député rappelle que le conseil des victimes Juan Branco est dans son rôle. « La faisabilité juridique, la conformité de ses actions par rapport au code de procédure pénales, ça dépend des professionnels du droit et de leur appréciation. Les victimes aussi sont dans leur rôle de demander réparation et c’est à elles d’apprécier parce qu’elles sont les victimes », a-t-il soutenu.

Malamine CISSE

Section: 
VISITE DE DIOMAYE FAYE EN FRANCE : Les chantiers du New Deal
Dolel PIT
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat