Publié le 19 Oct 2012 - 10:00
DOSSIER MÉNOPAUSE(4ème Partie)-Dr. ROSE WARDINI, GYNÉCOLOGUE OBSTÉTRICIENNE

''Comment vivre normalement cette période''

 

 

Docteur Wardini, qu'est-ce que la ménopause ?

La ménopause est une période tout à fait physiologique que traverse toute femme. Elle consiste en une période où la femme ne voit plus ses règles, c'est-à-dire qu'elle a un arrêt de l'activité ovarienne. Elle se manifeste par un arrêt complet et définitif des règles. Elle survient, en général, à l'âge de 50 ans. Mais, il y a des périodes où on peut avoir une ménopause précoce à 40 ans où une ménopause tardive à 55 ou 60 ans.

 

Quels en sont les symptômes ?

Il y a une période qui précède la ménopause que l'on appelle pré-ménopause au cours de laquelle, déjà, des symptômes commencent à apparaître chez certaines femmes. Notamment une perturbation des règles. Cette femme qui avait l'habitude de voir un cycle régulier va avoir un cycle qui se dérègle. La femme voit parfois deux fois ses règles dans le mois, ainsi de suite jusqu'à ce que s'installe définitivement la ménopause. Cela est dû au déséquilibre hormonal qui annonce cette période. A chaque femme sa sensibilité. Mais en tant que gynécologue, je dis qu'il faut que les femmes mettent dans leur tête que la ménopause est une période physiologique. Il faut savoir vivre cette période. Parce que nous avons constaté qu'il y a des femmes qui vivent très mal cette période. Cette période marquée par l’arrêt des règles est également marquée par la sécrétion ovarienne. Il y a un manque hormonal. Ces femmes manifestent souvent ce manque hormonal d'une manière très rude. Elles vont avoir des bouffées de chaleur, une irritabilité, parfois, c'est des femmes qui dépriment. Et tout cela est lié à ce manque hormonal qui va se manifester un peu partout. Même au niveau des organes génitaux, la femme peut avoir une sécheresse vaginale. Mais c'est plutôt cette bouffée de chaleur, cette sueur nocturne qui troublent le sommeil.

 

Quelles en sont les conséquences physiologiques et anatomiques ?

C'est un inconfort. Ce n'est vraiment pas agréable pour la femme qui la ressent vivement. Car il y a des femmes qui parviennent à vivre facilement cette période. Elles savent, elles ont compris le manque hormonal et elles ne manifestent pas autant de signes. D'autres femmes la vivent très mal et dans ce cas, ça entraîne un inconfort, une irritabilité, une dépression. En tout cas, ça peut être très mal vécu.

 

Y a-t-il des craintes avec cet état ?

Craintes ? Non. Je pense qu'il faut parler avec les femmes. Il faut qu'elles apprennent à vivre normalement cette période. Il faut qu'elles aient un mode de vie simple, faire beaucoup d'activités physiques car cela pourrait les aider. Donc je pense qu’avec une bonne hygiène de vie, on peut vivre paisiblement cette période. En revanche, pour certaines femmes qui vivent avec beaucoup de difficultés cette période, il faudra apporter un complément hormonal. Et c'est là où se justifie le traitement hormonal.

 

FIN

Viviane Diatta

 

AVERTISSEMENT!

Il est strictement interdit aux sites d'information établis ou non au Sénégal de copier-coller les articles d' EnQuête+ sans autorisation express. Les contrevenants à cette interdiction feront l'objet de poursuites judiciaires immédiates.

 

 

 

Section: 
INTERVIEW AVEC LE DIRECTEUR GÉNÉRAL D’AKILEE : Amadou Ly règle ses comptes avec l’ex-DG de la Senelec Pape Demba Bitèye
GRAND-PLACE AVEC PAPE SAMBA MBOUP : Confessions intimes
EN VÉRITÉ - COLONEL ABDOUL AZIZ NDAW ‘’Pourquoi l’élection va se dérouler normalement’’
KHALIFA ABABACAR SALL : “Si je voulais me rapprocher du pouvoir, je l’aurais fait depuis longtemps”
DOUDOU SARR NIANG, DG BUREAU D'INFORMATION GOUVERNEMENTALE (BIG) : “Contester Amadou Ba, c’est délégitimer Macky Sall”
ISMAËL SACKO, OPPOSANT MALIEN : “Entre la mort et la survie, nous avons choisi la survie”
SANOUSSI DIAKITÉ (PROFESSEUR-INVENTEUR, LEADER POLITIQUE) : “Ils ont créé une incitation à une multitude de candidats à la candidature”
PAPA MAHAWA DIOUF (PORTE-PAROLE BBY) ''Nous avons une coalition très forte constituée de leaders politiques aguerris''
ITW - ÉLIMANE HABY KANE, PRESIDENT LEGS AFRICA : ‘’Il y a des risques de connivence, de collision, de concubinage malsain entre les organisations de la société civile et les partis politiques’’
DR AMATH NIANG, PRÉSIDENT DE L’ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS : “Il suffit d’une volonté politique pour éradiquer définitivement le trafic de faux médicaments”
ENTRETIEN AVEC PAPA MAHAWA DIOUF, PORTE-PAROLE BENNO BOKK YAAKAAR : ‘’C’est un abus dangereux de parler de prisonniers politiques au Sénégal’’
NAFISSATOU DIALLO (SECRÉTAIRE NATIONALE À LA COMMUNICATION DU PDS) : “Des gens avaient contacté Karim Wade pour qu’il voie Amadou Ba... ”
BABACAR MBENGUE (DÉPUTE-MAIRE) : “Cette 14e législature sera une Assemblée de rupture’’
PAPA MAHAWA DIOUF (DG DE L’ASPT ET PORTE-PAROLE DE BBY) : “Le Sénégal est crédible”
AMINATA LY NDIAYE (MAGISTRATE-ÉCRIVAINE) : “Ce que je regrette...”
ITW MAMADOU AMADOU LY, ANCIEN CONSEILLER D’ABDOU DIOUF : ‘’Un président de la République ne peut pas s’occuper de tout au quotidien ; il lui faut des relais’’
PRIX FRANCOPHONE, CIGASS, COVID, VACCINATION, PALUDISME : Le professeur Daouda Ndiaye déparasite
GONCOURT 2021 AVEC ‘’LA PLUS SECRETE MEMOIRE DES HOMMES’’ : Mohamed Mbougar Sarr à livre ouvert
KHADY DJIBRIL NDIAYE, PILOTE DE LIGNE : ‘’Rien n’est impossible !’’
PR. SOULEYMANE BACHIR DIAGNE ET MODE PROSPECTIVE : ‘’La vraie urgence, c’est la jeunesse…’’