Publié le 15 Apr 2024 - 23:02
 HISTORIQUE PROCES CONTRE DONALD TRUMP

Accusé d’avoir acheté le silence d’une ancienne star du X

 

Le procès pénal de Donald Trump, candidat pour le prochain scrutin présidentiel, s'est ouvert à Manhattan ce lundi 15 avril. Du jamais vu pour un ancien locataire du Bureau ovale.

 

Quelle qu'en soit l'issue, le procès qui s'ouvre ce lundi 15 avril fera date dans l'histoire américaine. Fait inédit aux États-Unis, un ancien président se retrouve jugé au pénal et encourt une peine de prison. Donald Trump devra se défendre dans une affaire de documents comptables falsifiés remontant à 2016, année qui a vu sa victoire face à Hillary Clinton et son arrivée dans le Bureau ovale.

Huit ans plus tard, ce procès exceptionnel, qui devrait durer de six à huit semaines, vient se télescoper avec une nouvelle tentative de Donald Trump pour reconquérir la Maison Blanche et s'imposer dans les urnes face à Joe Biden.

De quoi Donald Trump est-il accusé?

L'ancien président américain va comparaître à Manhattan dans l'affaire "Le peuple de l'État de New York contre Donald Trump". Au coeur du dossier et des débats figurent une histoire datant de l'année 2016 avec au casting une ancienne star du X, Stormy Daniels.

Pour l'accusation, incarnée par le procureur Alvin Bragg, Donald Trump s'est rendu coupable de falsifications de documents comptables de son groupe immobilier, Trump Organisation. Ces faux auraient eu pour but de dissimuler un versement de 130.000 dollars à Stormy Daniels. Ceci afin qu'elle taise une relation sexuelle qu'elle aurait eu avec le candidat républicain à la présidentielle dix ans plus tôt.

Trump, lui, a toujours démenti la moindre relation de cet ordre avec l'actrice de films pornographiques et son camp affirme que les paiements ont été effectués en tout légalité.

 

Section: 
AFFAIRE « AIRE GUINEE » : La Guinée lance une commission rogatoire contre Cellou Dalein Diallo
SUCCESSION DE MOUSSA FAKI À LA TÊTE DE L'UNION AFRICAINE : L'opposant kenyan Raila Odinga en pole position
MONTÉE EN PUISSANCE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL : La ‘’peur bleue’’ des immigrés en France  
Procès du massacre du 28-Septembre en Guinée : La défense de Moussa Dadis Camara tente de dédouaner l'ex-chef de la junte
France: le président Emmanuel Macron annonce la dissolution de l'Assemblée nationale
Cédéao : «On ne peut pas être dans des organisations qu'on ne contrôle pas», selon le chef de la diplomatie malienne
AFRIQUE DU SUD : L'ANC perd son hégémonie 30 ans après la fin de l'Apartheid
VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE FRANCO-SÉNÉGALAIS : Diplomatie, échanges commerciaux et multipolarité
VISITE DE DIOMAYE AU CAP VERT : Diomaye et José Maria Neves pour une réactivation de la ligne maritime Dakar-Praia
MALI ET BURKINA FASO : Les putschistes consolident leur pouvoir jusqu’en 2029
BURKINA FASO : Le capitaine Traoré obtient une rallonge comme Président pour 05 ans
L’affaire du « séquestré de Djelfa » tient l’Algérie en haleine
GUINEE : La perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara
RDC - IRAN : 19 MAI 2024 : Journée de crises évitées et de tragédies subies
VISITE DE DIOMAYE AU NIGERIA ET AU GHANA : Héraut d’une réconciliation entre l’AES et la CEDEAO
CONFEDERATION DE L’ALLIANCE DES ETATS DU SAHEL : Les textes fondateurs finalisés vendredi
L'Iran annonce 5 jours de deuil aprla mort du président Raïssi
PRESIDENTIELLE AU TCHAD : Mahamat Idriss Déby élu avec 61% des suffrages
Palestine – Israël
CONTESTATION CONTRE LA JUNTE MALIENNE : Polémique sur les indemnités des membres du Conseil national de la transition